Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Décidément, la lutte contre le terrorisme  dans le sahel qui préoccupe l’attention de la communauté internationale et africaine, intervient dans un contexte difficile pour les peuples en lutte pour leur émancipation démocratique en Afrique.

Le cas du Tchad  retient l’attention de nombreux observateurs nationaux étrangers qui s’intéressent aux questions du respect des droits humains, des libertés fondamentales, de la bonne gouvernance économique, de l’alternance politique et démocratique dans ce pays où sévit une dictature abominable qui s’enracine  dans la durée.

En effet, après le printemps arabe qui a ébranlé des régimes autocratiques et impopulaires des pays du magrehb et du moyen orient, le Tchad, limitrophe géographiquement de ces derniers, devrait être immédiatement touché.

Malheureusement,  l’espoir qu’ont suscité ces bouleversements sociopolitiques profonds, butte, à des freins majeurs dans la plupart des pays du sud, en particulier au Tchad où règne l’une des répressions la plus abjecte de l’histoire contemporaine.

Les pays occidentaux en lutte contre ce fléau, reformulent et réadaptent leurs approches démocratiques en fonction des exigences géopolitiques de l’ère dans la compromission absolue avec des pouvoirs illégitimes.

En Europe et en Afrique, des voix libres et indépendantes se lèvent pour  dénoncer l’amalgame dans la lutte contre le terrorisme qui donne carte blanche  aux dictatures africaines de se maintenir au pouvoir de manière continue.

La dictature tchadienne qui est délibérément ignorée par certains pays amis, reste la plus violent sur le continent et nécessite une attention de tous.

Le régime d’Idriss Deby connu pour ses réflexes d’anticipations, a réussi à être subitement indispensable aux partenaires internationaux qui font fi cruellement qu’ils posent contre son peuple dans la négation totale de tous les droits et les principes du Droit international.

Aidé et encouragé par le mansuétude de la communauté internationale dans sa composante générale, le régime tchadien est aujourd’hui, celui le plus dangereux qui applique un terrorisme d’Etat à l’encontre de sa population aux mêmes titres que les djihadistes et autres groupes terroristes qui sévissent dans le monde.

Devant cette situation compliquée, en termes d’analyses, l’opinion internationale doit réexaminer dans tous les sens, sa lecture des choses et sa vision sur la question tchadienne.

La lutte contre le terrorisme pourrait se  faire à notre avis, sans le maintien des régimes dictatoriaux soutenus dans la répression généralisée, par des partenaires étrangers souvent véreux dans leurs rapports avec des dirigeants corrupteurs et corrompus sur le continent.

Il faut plutôt appuyer les efforts des luttes sociales et politiques qui militent pour leur émancipation démocratique contre des dictatures redoutables et redoutées répandues dans nos pays.

La rédaction du blog de makaila