Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tantôt, N’djamena serait bientôt la vitrine des villes africaines du fait de quelques nouveaux kilomètres de bitumage ou de nouveaux bâtiments publics construits ?

Tantôt, elle serait la plus propre ville d’Afrique centrale du fait des plastiques « laida » qui disparaitront !bitumés !

Au nom de ce pseudo objectif, que de maisons démolies, que de populations expulsées sans ménagement de leurs domiciles et abandonnées à la nature ! que de commerçants extorqués pour vouloir simplement vendre ces fameux plastiques « laidas » dans leurs boutiques !

Pour qui Deby et  son clan prennent les tchadiens ! pour celui qui est sorti du Tchad et a vu les réalisations et les progrès accomplis dans certains pays (Guinée équatoriale, mali, Burkina faso, kenya, Ghana et autres), il trouverait ces auto satisfecit des autorités tchadiennes de propos illusoires et ridicules, dénudés de touts crédits. Chers compatriotes, sachez simplement que rien n’a été fait, et rien de bon ne pourra se faire au  Tchad avec ce régime de gangsters. Ce sont des petits trucs réalisés pour justifier le détournement des milliards qu’ils font continuellement sans avoir des comptes à rendre à personne. Si vous ne le savez pas, c’est une goute de réalisation face à un océan de détournements. Ouvrez vos yeux pour voir les choses réelles au delà de ce que la télévision vous présente.

Le FMI, gendarme de la finance publique internationale est fatigué du cas tchadien et se prépare à couper toute relation avec le Tchad à cause de la corruption, des détournements, du non respect des budgets élaborés par le gouvernement et adoptés par les députés. Tous les pays voisins (RCA, CAMEROUN, GABON, COTE D’IVOIRE, etc) ont pu  obtenir l’allégement de la dette après des efforts importants de gestions rigoureuses de leurs finances publique. Or le Tchad s’en éloigne au fil des années car la situation de la finance va de mal en pire, après plusieurs programmes qui ont échoué lamentablement les uns après les autres. Chers compatriotes, le paiement régulier des salaires n’est nullement synonyme de bonne santé financière. La situation financière est explosive mais ce gouvernement corrompu ne vous le dira jamais.

Un seul exemple pour éclairer cette fanfaronnade de réalisations de grands travaux présidentiels et qui au fait ne signifie pratiquement rien. On nous dit par un communiqué que le président de la république a visité le site de raffinerie de Djarmaya  le 19 juin et que lancés il y a plus d’un an, les travaux avancent bien et avoisinent les 40 %. Le communiqué précise aussi que « le President  a ensuite visité la centrale électrique en pleine construction. Selon les techniciens, cette centrale produira 40 mégawatts d’électricité. 20 Mégawatts iront à la consommation de l’usine. Les 20 autres mégawatts alimenteront la ville de N’Djaména”

Mais chers compatriotes, que signifie 20 mégawatts d’électricité par an? Rien du tout. Le mali qui ne produit pas de pétrole augmente sa consommation d’électricité de 40 mégawatts  chaque année depuis 10 ans.la consommation annuelle en électricité de ce pays avoine aujourd’hui 300 mégawatts.

Et le public tchadien doit savoir ce que deviendra le reste de la production de pétrole du projet de djermaya, en dehors de l’aspect électricité ? Quelle sera la quantité de baril produite par jour ? Quelle est la part qui ira dans la raffinerie et celle qui sera vendue en brute sur le marché mondial ?

Et à qui sera destiné le pétrole une fois raffiné car les consommateurs de Ndjamena n’en ont besoin majoritairement que pour leurs engins  et donc la demande locale sera en dessous de l’offre? et d’ailleurs est-on sûr que le prix du pétrole de Djermaya sera-t-il concurrentiel aux prix de pétrole raffiné du Nigeria et du Cameroun voisin qui bénéficient des effets  de la production à grande échelle ?.

On a laissé entendre qu’une partie de ce pétrole raffiné serait vendu sur le marché sous régional. Y a eu t’il une étude de marché en amont et quelle serait la quantité qui est destinée à nos voisins ?

Le Tchad étant actionnaire à 40 % dans le projet? quelle a été la forme de sa participation à ce projet financé et réalisé par les chinois ? est ce l’argent en espèce et si oui, quel est le montant alors de cette contribution  et a-t –elle été inscrite dans le budget de l’Etat? Est-ce une exonération fisacle et quel est exactement le manque à gagner par le trésor tchadien ?

Autant de questions sans réponses qui ne profitent qu’à Deby, à son entourage, à Ahmat Açyl le Directeur général des hydrocarbures et beau frère du president et  aux chinois qui pourrait profiter du flou entretenu pour s’attribuer la part du lion dans le partage du gâteau.

Chers messieurs, faites tout ce que vous voulez mais sachez qu’il viendra un jour où vous rendrez tous compte au peuple qui est le seul souverain.

Daniel hongramngaye

BP 69742, Ndjamena Tchad

hongramngaye@yahoo.fr