Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

conseil-de-secur.jpg

Depuis quelques semaines, le ministre des affaires étrangères du Tchad, Moussa Faki Mahamat, a pris son bâton de pèlerin, pour sillonner les grandes métropoles, en vue de solliciter, leurs soutiens en faveur de la candidature de son pays au Conseil de Sécurité de l’ONU en qualité de membre non permanent.

Cette information a été portée à notre connaissance dans le rapport de l’ONG, Droit de l’Homme Sans Frontière (DHSF), qui s’inquiétait déjà de la démarche des autorités tchadiennes connues  peu respectueuses des instruments et mécanismes internationaux sur la question des droits humains en général.

Après la Chine, Moussa Faki Mahamat, a été réçu, le 04 septembre dernier, par Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères pour évoquer justement la candidature du Tchad à l’ONU.

Selon nos informations, le Gouvernement gabonais est fortement opposé à la candidature du Tchad au Conseil de sécurité de l’ONU comme membre non permanent. En effet, les autorités gabonaises n’ont pas apprécié l’activisme d’Idriss Deby en faveur de Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, candidate sud-africaine, au poste de la présidence de la commission de l’Union africaine, contre le candidat sortant, Jean Ping.

Les atouts du Tchad : son intervention militaire au Mali.


Idriss Deby pense jouer de la sécurité internationale pour briguer ce poste afin d’intégrer les instances internationales pour masquer la situation indescriptible dont vit son peuple privé de tous les droits fondamentaux.

Il est vrai que la communauté internationale a besoin d’Idriss Deby pour utiliser son armée pour des missions difficiles. Des rumeurs circulent déjà sur l’éventualité de voir les troupes tchadiennes intervenir en Syrie aux côtés des forces françaises et américaines.

Si cette information se révèle vérifiée, elle confirme le lourd soupçon qui pèse sur les négociations encours su sujet  de la candidature du Tchad à l’ONU.

Si la communauté internationale estime que Deby est indispensable, pour elle, le peuple tchadien, en revanche, reste lésé par cette approche diplomatique internationale sélective qui ne prend pas en compte les aspirations  légitimes des masses populaires.


La rédaction du blog de makaila