Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La fermeture des frontières du Nigeria entrave le commerce avec les voisins    APA-Abuja (Nigeria)

 

Les voisins immédiats du Nigeria sont financièrement affectés par la fermeture des frontières des Etats nigérians de Bornou, Yobe, Niger et du Plateau, a reconnu l’ambassadeur du Nigeria au Tchad, Abdullahi Omaki.


Il a confié aux journalistes, en marge du 14ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLC) qui s’est tenue à Ndjamena, que la fermeture des frontières de ces Etats avait des implications négatives sur les économies du Tchad, du Niger et du Cameroun.

Le diplomate a indiqué que le Tchad et le Cameroun étaient les plus sévèrement affectés, estimant cependant que la mesure était rendue nécessaire par les violences perpétrées par le groupe islamique radical Boko Haram, accusé d’être l’auteur des nombreux attentats à la bombe qui secouent la région depuis quelques années.

Le diplomate a qualifié de regrettable le fait que la fermeture des frontières aient bloqué la liberté de circulation des personnes et entravé les échanges commerciaux.

Le président Goodluck Jonathan a conduit lundi la délégation nigériane audit sommet de Ndjamena, auquel ont pris part les dirigeants des quatre autres pays membres de la CBLC.
Le Nigeria avait décrété le 31 décembre 2011 l’état d’urgence dans 15 collectivités locales des Etats de Bornou, Yobe, Plateau du Niger, en réponse aux attentats à la bombe.
“Le volume des échanges commerciaux qui pour l’essentiel n’est pas enregistré est à près de 80% favorable au Nigeria. Sur les biens et services entrant au Tchad, 80% proviennent du Nigeria, avec moins de 20% fournis par le Cameroun. Si les frontières restaient ouvertes, les routes de Banki et de Gambo seraient empruntées tous les jours par des milliers de personnes s’activant dans diverses activités commerciales”, a expliqué M. Omaki.

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=173636