Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Communiqué N°004/CSCJT/CD /2012

chaib-tchadien.jpg

 

La panne du système éducatif au Tchad

Le cafouillage révélé par la montée du Premier Ministre du Tchad en première ligne est plus que révélateur. La session du Bac 2012 a permis de démasquer la réalité têtue que le système Deby a jusque là tenter d’occulter. En  effet, le système éducatif au Tchad a cessé depuis la fin des années 90 de jouer le rôle qui est le sien. A savoir éduquer, former et dispenser un savoir faire qui permet à l’élève d’être un citoyen sur lequel la société peut compter dans sa marche vers le développement et l’émancipation.

Malheureusement ce secteur clé sensé permettre à tout peuple de recouvrer sa fierté et de pouvoir mettre en avant la logique du compter sur soi d’abord, a été traiter pire que le parent pauvre du système.

Le budget de l’éducation a stagné depuis fort longtemps. Pire, l’éducation a cessé d’être parmi les priorités de l’Etat. La formation des enseignants ne répond à aucun critère. Elle se fait au rabais. Elle ne bénéficie d’aucun appui genre formation continue afin de hisser le niveau des enseignants. Les salaires des enseignants sont les moins attractifs dans le cadre de la fonction publique. Aucune prime incitative n’est versée pour soutenir et encourager ce corps qui doit en principe bénéficier de tout le respect et les avantages qu’un Gouvernement normal pourrait accorder. Car la valeur d’une société repose d’abord sur l’importance et la qualité de ses ressources humaines.

Les enseignants au fil des ans ont été abandonnés à leur triste sort. Ils sont fragilisés et jetés sur les bras des petits malfrats rejetons des supposés nouveaux riches. Vous vous en doutez bien, une richesse mal acquise. Ces derniers imposent leurs lois aux enseignants qui acceptent de leur tendre la main. Nous assistons comme disait quelqu’un à une époque de contre valeur. Comment voulez-vous que dans telles conditions pourrait-on parlait de performance ou d’excellence.

Deby doit se rendre compte que le cafouillage a atteint ses limites. Rien ne sert de pousser son fusible de monter en première ligne. Le mal est profond. Ce n’est pas la gesticulation du Premier Ministre le plus apte de tous ses prédécesseurs à présenter les qualités ci-dessous déclinées, qui peut endiguer le mal :

-          Malléable,

-          Manipulable et

-          Minable.

Le Collectif tient à exprimer sa compassion à tous les élèves victimes d’un système qui a ébranlé le pays tout entier et a démantelé tous ses repères. Nous leur disons pour bâtir une véritable conscience, il faut nécessairement connaitre des pareilles circonstances et savoir rapidement les transcender. Il y va de la formation de l’individu. Il ne sert à rien de céder au fatalisme ou à l’indifférence. Il faut plutôt aborder cette épreuve avec sang froid, réalisme et surtout avec beaucoup de détermination. Ne dit-on pas qu’aux âmes bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années.

Fait à ou mou Alsahwa le 05 juillet 2012.

 

Pour le Collectif du Soutien aux Causes Justes au Tchad(CSCJT)

Le Président du Comité Directeur

Mohamad Ali Alidrissi Alhassani