Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

roi nu !

C’est un vrai pied de nez que l’Union de Syndicat du Tchad a fait au gouvernement incompétent d’Emmanuel Nadingar et ses démons de la destruction que sont le ministre de la Justice, Abdoulaye Sabre Fadoul, celui de la Communication, Hassan Sylla et celui de l’intérieur, Ahmat Mahamat Bachir. Le gouvernement qui a déployé un arsenal de guerre contre les syndicalistes et après une tentative vaine d’interdire l’accès de la Bourse de Travail aux grévistes était obligé de battre en retraite tant la mobilisation a été à la hauteur de la déception des uns et des autres face à ce gouvernement d’imposture.


Il a fallu toute la force de dissuasion et le leadership d’un François Adjia Djondang pour que les fonctionnaires acceptent de surseoir à la grève sèche afin de laisser une chance à la médiation lancée par les leaders religieux. Mathias Ngarteri et ses amis de l’EMEET et le très controversé Hissan Hassan Abakar le colonel Cheikh, essayent de faire entendre raison au Président de la République qui est trop énervé contre la pétition des syndicalistes de l’UST qui n’ont pourtant dit que la vérité.
Chers amis, voici les termes du procès-verbal de l’accord entre le gouvernement et les syndicats pour l’augmentation de salaire : « l’an deux mille onze et le dix-septième jour du mois de Mai, après plusieurs réunions tenues du 11 mars au 17 mai 2011, les membres de la Commission Mixte Paritaire ont adopté à l’unanimité la grille indiciaire des fonctionnaires, la grille des agents conventionnés de l’Etat et le relèvement de la valeur du point d’indice à 150.
En foi de quoi, le présent procès verbal est établi pour servir et valoir ce que de droit. »
Ce document est signé par le président de la commission qui n’est autre que le directeur du Travail Mahamat Baye Pandasse, il y a aussi la signature de Issa Ngartmardé Ngartonan, le directeur du personnel civil de l’Etat, 1e vice-président, il y a le représentant du Directeur Général du Budget (qui connait la réalité de nos caisses) et son collègue du Contrôle financier. Il y a le représentant du SGG, de la direction de la Solde… Tous ces hauts commis de l’Etat ont apposé leurs signatures parce que l’Etat leur a donné mandat. Aujourd’hui le gouvernement veut se dédire. Alors qui peut se prévaloir de ses propres turpitudes ?
Idriss Déby Itno, si tu ne veux pas connaître le printemps arabe, donne satisfaction aux travailleurs. Ni tes chars, ni tes canons à eaux encore moins tes bidasses ne nous font pas peur. Comme tu as reculé face à ta détermination à arrêter les syndicalistes, tu dois encore reculer en payant nos salaire, sinon…

 

La rédaction du blog de makaila