Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

KEB2.JPG

Interpellation du RDPL

 

Honorable Député Saleh Kebzabo,

Monsieur le Président de l’UNDR,

 

Nous avons été surpris de vous entendre sur RFI  vous exprimer au non de l’opposition tchadienne pour laquelle vous avez par ailleurs été présenté comme étant le leader. Ce que vous n’avez pas démenti.

 

Idriss Deby est une tâche noire sur notre drapeau national. Nous avons tous le devoir de nettoyer cette tâche avec, à la rigueur, un minimum d’éthique politique et de rectitude morale, et ce, au nom de la défense de notre loi fondamentale, au de l’unité de notre pays, de la justice social, de l’Etat de droit, de la défense de la laïcité de notre Etat et de son caractère républicain, au nom du respect des droits humains et des libertés fondamentales !

 

Il y a un impératif politique et moral d’épargner à la lutte pour la survie de notre peuple toutes complaisance et compromission inconséquentes et répétitives qui contribueraient à l’annihiler et, au demeurant, rendre indélébile cette tâche sur notre drapeau que nous avons le devoir de nettoyer.

 

Idriss Deby est le symbole, le prototype d’un mal souverain qui a le sang des milliers de tchadiennes et tchadiens dans sa conscience depuis le 1er décembre 1990. Le sang des millions de tchadiennes et de tchadiens tombés du fait de cet homme avec qui vous vous êtes fièrement affiché, même si vous n’en êtes pas le seul.

 

Si personne n’a le droit de vous dicter la ligne de conduite de votre formation politique, vous n’avez pas en retour, le droit de vous improviser leader de l’opposition et de parler en son nom. Vous n’avez pas le monopole de la représentativité de l’opposition, Honorable Député !

 

Vous avez demandé à Deby de consulter l’Assemblée Nationale avant d’envoyer des enfants tchadiens sur un territoire étranger. N’oubliez pas de consulter l’opposition tchadienne et de disposer dûment de son mandant avant de parler en son nom. Il s’agit pour l’opposition tchadienne de prendre une position publique sur la question d’engager ou non des enfants du Tchad sur un territoire étranger, il s’agit de parler au nom de l’opposition tchadienne, et donc cette prise de position, de notre point de vue, ne relève pas d’une seule personne, fût-elle président d’un parti d’opposition qui a le plus de députés que les autres à l’Assemblée Nationale. C’est une prise de position qui doit être préalablement examinée et adoptée par l’opposition, c’est à l’opposition tchadienne de mandater son porte parole de parler en son nom. Il n’appartient pas à Saleh Kebzabo de s’improviser leader de l’opposition et de s’asseoir ainsi ostentatoirement sur les miettes de sa calebasse brisée (par Deby à Léré) pour parler au nom de l’opposition. C’est trop facile d’avoir des connaissances comme journalistes à RFI quand on est soi-même un ancien journaliste.

 

 

Fait le 16 août 2012.

 

Pour le Bureau Exécutif du Conseil de la Concordance Nationale        
Rdpl, Mieux Vivre ensemble    
Un engagement pour le Tchad
La Passion de bâtir, le Rêve de construire!

 

Michelot Yogogombaye.