Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

1256890415-chef_emprisonne.jpg
L’épisode du bac se poursuit au Tchad
Le président du jury est arrêté et les élèves manifestent contre l’annulation des résultats
 
Le scandale du bac tchadien poursuit son chemin. Après l’arrestation du ministre limogé, docteur Djidda, le président du jury est, à son tour, dans les filets de la police judiciaire. Il est arrêté ce mardi 7 août. Et l’épisode se poursuit. Ce mercredi 8 août 2012, très tôt, les élèves déclarés admis se retrouvent au lycée Félix Eboué de N’Djaména. Ils cherchent une conduite à tenir face à la déclaration du PM, Emmanuel Nadingar annulant les résultats de toux ceux qui n’ont pas eu une moyenne de 10 sur 20 (10/20). Après quelque temps de concertation, les élèves admis au bac décident de marcher, pacifiquement, pour déposer, disent-ils, une pétition à l’ONECS (Office National des Examens et Concours du Supérieur). Allez, en route pour l’ONECS. Mais, au cours de leur marche, quelques brebis galeuses perturbent la circulation sur l’avenue Mubutu à N’Djaména. Alertée, la police anti-émeute, disperse les manifestants à coup de grenades lacrymogènes. La police n’a épargné personne. Même les passants et autres usagers ont reçu leur dose de lacrymogène. Entre-temps, beaucoup se demandent, comment les nouveaux résultats seront proclamés surtout avec l’arrestation du président du jury ? Le tout nouveau gentelman de ministre, Mackaye va-t-il nommer un nouveau président de jury. Les autres membres du jury ne sont-ils pas menacés ou auront-ils la tâche de poursuivre le travail qu’ils ont saboté ensemble ? Que des interrogations sur la suite des événements.
 
Ben Kourdoum