Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

                                                          peuple-tchadien.jpg             

                                                             Dakar, le 3 mars 2013

 


Le Peuple Tchadien, le plus grand perdant de la guerre au Mali

Après avoir fini la colonisation du Tchad et, la transformation du peuple tchadien et de son élite en masses corvéables et malléables à merci, Idriss Déby se lance en fer de lance de l’Occident, dans des entreprises impérialistes.

Rien de plus extraordinaire pour lui que cette guerre du Mali, loin de ses frontières, qui arrive à point nommé.

Au Mali, un petit problème entre le nord et le sud, et la courageuse et intrépide armée nationale malienne plie bagage et détale avec armes et munitions à Bamako.

Toutes les armées de la CEDEAO débarquent à Bamako et ne projettent d’en sortir qu’à partir de 420 milliards de franc CFA.

L’armée française bombarde tout ce qui bouge au Nord du Mali à partir de drone lancés de Dakar. Le sol est trop dangereux, le contact avec l’ennemi trop brutal.

Il ne reste plus face à cet ennemi « universel et mondial », qu’un et un seul guerrier, Idriss Déby Itno qui envoie au feu une armée dirigée par son fils, un général de 24 ans.

Idriss crée une armée constituée de tous ceux qui peuvent être un danger pour lui au Tchad : ceux à qui il doit des sous, ceux qui sont rappelés, ceux qui sont à la retraite, ceux qui ne sont pas sûrs, ceux qui ont des ambitions politiques, ceux qui en un mot, peuvent du jour au lendemain, se retrouver en face de lui et de sa descendance.

L’exemple, son exemple, il vient de l’expérimenter chez le voisin centrafricain où il est parti maintenir au pouvoir, un dictateur de piètre envergure.

Ici au Mali, c’est l’occasion d’envoyer Blaise Compaoré aux oubliettes et de ridiculiser toute la CEDEAO devant Hollande.

La France Afrique est morte, toute remplacée par un et un seul maître : Idriss Déby Itno.

Que toute l’opposition tchadienne se taise car désormais, Hollande, Obama et les autres, ne jureront que par IDI. Toutes les oppositions, de Dakar à NDjaména et de NDjaména à Prétoria ne pourront renverser leur leader qu’avec l’autorisation expresse de notre IDI international.

Le peuple tchadien est donc prévenu : toute victoire de l’armée tchadienne au Mali, sera une consécration de plus pour IDI et une invite à un silence de ce même peuple face au dictateur béni de l’occident.

Le fier peuple tchadien et à sa suite, les malheureux peuples africains, se voient obligés d’ingurgiter un aliment infect en disant : « ya bon IDI et la France ».

Plus longtemps durera la guerre au Mali, plus IDI boira du petit lait.

Combien cette guerre coûtera-t-elle au peuple malien ?

Trois tondus et deux pelés à leurs portes et les maliens, sans en mesurer les conséquences, s’empressent d’appeler au secours, hyènes et vautours ! et voila que le valeureux peuple tchadien va casquer au prix fort, les calculs machiavéliques d’IDI.

El Hadj Hamidou Diallo