Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

GADAYE.jpg

Le printemps au Tchad n’est pas pour demain. Il reste encore du chemin à parcourir pour apercevoir le bout du tunnel. Une hirondelle ne fera jamais le printemps.

 

Le Tchad est un grand pays, avec beaucoup de potentialités. Ce sont en soit des atouts considérables. Mais encore faut il réunir les conditions objectives susceptibles de garantir l’engagement du pays sur la voie effective du développement.

 

On ne peut jamais cacher le soleil à l’aide d’un plateau. Le peuple tchadien n’est pas du tout satisfait de son sort. Il est acculé à la résignation.

 

Ce ne sont pas les quelques réalisations ponctuelles présentées ça et là, à coup de publicité sous le titre du volet social du programme de campagne de Mr Deby qui permettront de couvrir les besoins immenses de ce pays en matière de développement.

 

Le Tchad a soif d’abord de la paix et de la stabilité et les tchadiens ont besoin de la sécurité et de la tranquillité. Ces exigences élémentaires pour un pays et un peuple passent nécessairement par l’instauration d’un régime dont le souci premier est de faire de la démocratie une réalité palpable.

 

La démocratie dont il est question ici n’est pas une démocratie supposée ni galvaudée. Mais il s’agit plutôt d’une démocratie qui repose sur des institutions républicaines dont le bien fondé est le service du peuple et non de se servir de celui-ci par la ruse, la terreur, l’intimidation ou l’exploitation de sa naïveté.

 

Un arbre ne cachera jamais une forêt. Les supposées réalisations présentés tambour battant n’ont pas résisté à la réalité plus que têtue. En effet, les premières pluies qui se sont abattues dans le pays ont sommé la désolation.

 

Le premier bilan est plus que révélateur : routes délabrées, digues rompues, ponts sautés, maisons écroulées et des régions entières isolées.

 

Comme ce lot de désagréments ne suffit pas, une décision inopportune du Ministre de l’intérieur met la main sur les véhicules tout terrain appartenant à des particuliers. Ces véhicules qui permettent en cette période de pluies de relier cahin-caha certaines régions condamnées à l’isolement par rapport à la capitale. La réalité ne sera jamais occultée par le bruit, car celle-ci est têtue. Ne dit on pas que ce sont les hommes calmes qui ont toujours fait des miracles.

 

Les tigres de l’Asie qui constituent un bel exemple d’inspiration pour le Tchad en particulier et l’Afrique en général n’ont jamais étalé leur réussite qui pourtant crève l’œil.

Les dirigeants tchadiens en charge des affaires du pays manquent d’humilité et n’ont aucun sens de mesure du respect des citoyens tchadiens.

 

La capacité d’encaissement du peuple tchadien a atteint ses limites. Il est acculé et il a le dos face au mur. En conséquence une réaction à la mesure du mépris se pointe à l’horizon.

 

A bon entendeur salut.

 

Fait le 05/08/2010

 

Dr. Ali Gaddaye Adoukhour