Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

S’agissant de l’homme sudiste, nous avons souvent entendu parler d’esprit servile ou de traumatisme. Aujourd’hui, malgré le discours historique et salutaire de la révolution naissante MARS,  le fatalisme d’une minorité de sudistes à mentalité obtuse ou ayant développé une mentalité d’assiégés, confirme la thèse du traumatisme. 

Nous les entendons se remettre totalement à des arguments qui ne peuvent sortir que d’un esprit vaincu qui n’a pas conscience de sonétat. Ces personnes se complaisent dans la servitude, acceptent les humiliations et harcèlements pourvu que le soir, elles mettent quelque chose dans l’assiette pour elles-mêmes et leurs enfants. Elles ne connaissent pas la dignité puisque dans leur univers, elles n’ont aspiré qu’à servir les autres en se consolant de ces paroles :

 

« Dieu nous a maudits pour cause de désobéissance »;

«  Les Français sont contre nous c’est pourquoi nous n’aurons jamais le pouvoir »;

« Il n’y a pas d’issue au Sud pour une aspiration à la dignité »;

« Nous voulons seulement la paix et la stabilité quitte à demeurer serviteurs»;

« Nous disons oui, mais finalement non, car  ce n’est pas le moment d’aspirer à la liberté»;

 « Nous n’avons pas d’armes pour nous battre »;

C’est de quoi composer un chant horrible et créer une atmosphère de démence éternelle !!

La révolution MARS doit promouvoir les jeunes et laisser ces vieux et vieillards négativistes et intellectuels défaitistes qui ne voient que du noir partout. Quel progrès avons-nous réalisé avec ces vieux sans idées et incapables de se renouveler? Si la révolution MARS ne veut pas tomber dans les mêmes pièges que les mouvements la précédant, elle doit faire appel aux jeunes. Il ne suffit pas de faire un discours emballant. Après un tel discours, il faut aussi savoir associer les bonnes personnes pour mener la révolution. Sinon, la révolution échouera et ce ne sera pas par manque d’idées, mais par manque de révolutionnaires compétents.


Essayons le coup avec les jeunes Tchadiens. Si nous échouons alors pour une fois, on accusera la jeunesse tchadienne d’échec. Pour le moment, tous nos échecs proviennent de ces vieux dépassés par les événements qui nous bercent dans les mêmes refrains, immobilismes et torrent de larmes.


Le Gars de Mandoul

legarsdemandoul@yahoo.fr