Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

imagesL’information est OFF mais sûre. Le ministre de la Justice et Garde des Sceaux, de la moralisation et de la bonne gouvernance, ASF est sur l’œil du cyclone.  Promu à la tête de ce ministère il ya quelques mois, le jeune ministre vient de briller par son amateurisme et conjointement par une médiocrité amplifiée par des bourdes à répétitions et des ambitions démesurées.


Au fait, Selon des sources concordantes, le président IDI vient d’être saisi par son Monsieur Ecoute, Hissein Tolli, qui, affirme-t-on avoir  intercepté des conversations téléphoniques entre les Faucons de la DGSE et le Citoyen Français ASF.


Pour cause : en cherchant un successeur «  mal utile » au locataire du palais rose, les français n’ont voulu pas passer par quatre chemins pour y parvenir- ASF est repérer au premier vu.


Les avis sont partagés : d’abord, ASF est un Zakhawa de l’ethnie de Deby, majoritaire dans la l’armée. Ensuite, il est formé, lui comme IDI, dans une école militaire française et enfin, il garde des atouts de plus qui lui ouvrent grandement les bras des agents français : sa nationalité française - sa femme française – sa  formation universitaire en France (Docteur, n’est ce pas). Donc, il peut faire le jeu des nos maitres.
Avisé, le ministre pousse son zèle et passe aux actes déstabilisateurs en s’attaquant sur plusieurs fronts au risque de confondre gouvernement et clan.
Précipitamment, Il   reproche aux Chinois de la raffinerie de Djermaya que les débouchés de la production et l’équilibre d’exploitation n’aient pas été étudiés avec soin. Cela, en lieu et place des Ministres du commerce et celui du pétrole. Il passe au front contre le rebelle Baba Laddé en lieu et place du Ministre de la communication et son collègue de la Défense.  Plus grave encore, il s’attaque à l’Assemblée Nationale Française au sujet de la disparition d’Ibni Oumar Mahamat Saleh.


Si comme cela ne suffit pas, le dauphin renvoie tous les agents  du ministre de la moralisation et de la bonne gouvernance issus des deux communautés, Arabe et Gourane, puisqu’il sait d’avance que cet acte ajouté à ceux des soldats démobilisés et des douaniers radiés suffisait  pour autant augmenter la grogne sociale, imputable au seul président Deby.


Contrairement à cet « assainissement »  le ministre a nommé en outre une dizaine des Directeurs et inspecteurs dans son département ministériel  de la seule ville de Biltine, chose qui a provoqué l’ire des Itno et leur Sultan.


Averti, le PR IDI, maître dans l’art et fidele à sa logique de salir tous ceux et celles qui ont eu les privilèges de gouter à la marmite MPS, a vite passé aux deux poids, deux mesures. Il a laissé sur ses trousses son « machin » de l’ANIF (Agence  Nationale d’Investigation Financière) laquelle a fouiné soigneusement dans la poubelle du futur président pour en sortir avec un rapport digne d’un voleur.
Il ressort clairement dans cette fiche codée  « 01XASF12 » qu’une grande transaction financière entre le conseiller juridique de la Présidence de la République, ASF et sa femme( SVP, à ne pas confondre avec sa 2em femme tchadienne, car n'oublions pas que notre citoyen français est aussi polygamme)  a eut lieu au cours des années 2011 et 2012.


En plus, Un immeuble, acheté à 300 000 000 FCFA dans le quartier Sabangali de Ndjamena au nom d’ASF.  Un appartement en France payé à  hauteur de 87 000 000FCFA  sans laisser le Groupe Consulting Africa domicilié toujours à Ndjamena qui  a pour PDG, ASF et Président de CA, son ami, frère et voisin  Djamal-Addine Abdel aziz Haggar. Ce groupe travaille en arrache pied pour réfectionner son siège en face du domicile du ministre Mahamat Ali Abdallah et  parallèlement sert de lieu de rencontres des nouvelles autorités du Tchad.
En revanche, le rapport conclut que cet argent provient pour la plupart des hommes d’affaires chinois et Tchadiens qui ont l’habitude de mouiller les barbes des conseillers  juridique et des finances  sans lesquels aucun marché n’aura l’agreement  du président.
Alors, En attendant l’issue de ce rapport qui nous promet des grands rebondissements dans le milieu Kobé, le jeune ministre qui a fait surement l’objet d’une manipulation, a intérêt de revoir sept fois sa stratégie de conquête de pouvoir car celle-ci signera sa fin seulement mais  compromettra la place des jeunes dans le prochain gouvernement.


Voila comment les « anti-corruption » notre Gondwana de République viennent de tomber inopinément comme des fruits murs dans le filet du machin caché dit ANIF.

 

Sagour Erdi
Ndjamea- Tchad