Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Dieudonne djonabayeM.Dieudonné Djonabaye, Directeur de la Communication (Présidence du Tchad)

 

Un communiqué de presse de la présidence indiquait le samedi 24 avril 2010 : "Le Président de la République , Son Excellence IDRISS DEBY ITNO, a quitté N’Djaména ce jour samedi 24 avril 2010 à destination de Paris pour un séjour privé. Le Chef de l’Etat fera un bilan médical et pourrait subir une opération du nerf radial, séquelle d’une ancienne blessure".

Alors ce communiqué appelle quelques robservations :

 

En 20 ans de pouvoir Deby, depuis quand le peuple tchadien a-t-il été informé par les services présidentiels des détails de visite médicale du président Deby ? Pourquoi Dieu Donné ne s’est il pas arrêté au bilan médical comme il en a l’habitude ou au terme magique « check up présidentiel » ? est il dans les secrets des médecins de l’Hôpital américain de Neuilly pour savoir que le président allait subir une opération du nerf radial, séquelle d’une ancienne blessure dont on a jamais parlé auparavant jusqu’à la date d’hier.

 

L’opération chirurgicale n’est il pas plus cruciale que le bilan médical qu’il a brandi en premier lieu comme si il voulait minimiser la gravité de la dite opération ?

 

La promptitude de la présidence à sortir le communiqué de la presse, la brutalité du voyage présidentiel, le courage du service de communication présidentiel à parler d’une opération chirurgicale prouvent à suffisance que Deby Itno est sérieusement atteint par une maladie qui est en phase terminale.

 

Chers démocrates, préparons sérieusement son remplacement pour éviter de retomber dans le scénario du président du Nigeria Umaru Yar'Adua.

 

Ne comptons absolument sur le président de l’Assemblée nationale Nassour Guélendouksia Ouaïdou, le président constitutionnel en cas de vacance  du pouvoir  car cet homme est une coquille vide qui abondonnera son droit constitutionnel à la première instruction d’un membre de la famille Itno. D’ailleurs, c’est un anti-démocrate qui a pesé de tout son poids pour la modification de la constitution en faveur de mandats présidentiels illimités de Deby Itno.  Mettons suffisamment de garde fous pour qu’au cas où ce qui devait arriver arriva, le Tchad vit enfin une véritable ère de démocratie, de liberté et de respect des droits de l’homme. Tous les pays voisins decollent et le tchad a l'obligation absolue de s'accrocher aux autres dans ce mouvement irreversible de liberté et de démocration.

A défaut de chasser Deby par arme, on le chassera par les aléas naturels.



Daniel hongramngaye

BP 69742, Ndjamena Tchad

hongramngaye@yahoo.fr