Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 cd_griots_hausa.jpg


Idriss deby Itno a besoin des griots et les griots conscients de la donne ont bien du vent en poupe. Emanuel Nadingar est PM parce qu'il est le meilleur chef d'orchestre des griots. Il prépare les plans et les occasions de dire des éloges à Idriss et Hinda Deby Itno au lieu de préparer les plans de gouvernance dont le pays a besoin. D'ailleurs, avec son diplôme de 8 mois, sa seule possibilité d'être aimé est celle de plaire à celui qui lui a donné cette chance imméritée.

 

Le pays tout entier est sur cette voie de chanter les éloges de Deby qui depuis quelques temps ne veut qu'entendre des éloges. La cause est que notre président est devenu arrogant et même agressif envers ceux qui n'affichent pas leur sympathie à la télévision. Si au bout d’une semaine vous n’avez pas chanté à la télévision, vous serez noté de moins un point. Alors la ruée de tous les responsables vers les médias pour montrer leurs attachements au Sultan Président Général Alhadj Idriss Deby Itno et sa femme bien aimée Hadj Vierge Reine Générale Hinda Deby Itno. N'est-il pas conforme au show de Idi Amin DADA vers la fin de son règne.

Des bâtiments qui se fissurent en 3 mois aux routes bitumées qui se craquent en 5 mois en passant par des usines budgétivores qui handicapent la vie pérenne des citoyens à cause de la cherté de leurs produits, nous observons un échec total de la gouvernance de ce régime. Et les ténors du régime le savent pertinemment que le système a échoué sur tous les plans mais ils veulent seulement profiter du bradage des revenus pétroliers qui avoisinent 1000 milliards francs par ans. Ces milliards sont orientés vers des marchés gré à gré à des compagnies apprenties et fictives pour les blanchir. Reste à sortir à la Télévision pour dire "Hinda Deby Itno", "Idriss Deby Itno" et vous êtes tolérés définitivement. C'est ça le Tchad.


Abdoulaye Saleh