Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

 

artoff88684-copie-1Communiqué N°005 /FSR/BE/2012

 

Le directeur de service des douanes Salay Deby Itno a débarqué hier à Oum Hadjer selon notre correspondant dans cette ville. Le directeur des douanes est escorté d’une véritable armada. L’impression qu’elle a donné aux habitants d’Oum Hadjer est que ce dernier est venu intercepter une colonne des rebelles.

Dans la soirée l’objet de la visite a été dévoilé. Le directeur des douanes est venu plutôt à Oum Hadjar pour d’une part masquer la manœuvre orchestrée à N’djamena. Manœuvre dans laquelle la famille Deby Itno est plus que jamais impliquée. Tout tchadien averti sait que l’incendie de Nguéli est bel et bien l’œuvre parfaite de la famille Deby Itno pour barrer la route à la commission d’enquête qui n’a même pas vu le jour. Il s’agit d’empêcher toute initiative qui cherche de près ou de loin à mettre la dynastie Deby Itno mal à l'aise.

Nous sommes convaincus que si la dite commission a vu le jour  elle va sans aucun doute épingler  la fameuse dynastie.

Le deuxième objectif ne vise autre chose qu’une arnaque. Salay a monté de toute pièce une histoire de fraude en provenance du Soudan. Il exige de tous les commerçants à dédouaner le sucre en prévenance du soudan. Lorsque les commerçants lui ont répliqué que le sucre en provenance du Soudan est entré à Oum Hadjer  selon les procédures normales établies au Tchad. Il a piqué une colère et a fourbi la menace de saisie contre cette marchandise. Un ultimatum de quelques heures a été lancé. Les commerçants qui ont saisi la portée, réelle de la menace qui pèse sur leur gagne pain, ont décidé de défier leur arnaqueur. Ils se sont rassemblés et se sont entourés des jeunes de la localité pour chasser Salay de la ville d’Oum Hadjer. Ce dernier n’a pas hésité en donnant l’ordre à sa protection de tirer sur la foule.

Malgré les tirs nourris de 12,7mm de kalachnikov et de bazooka ; les commerçants et leurs supporteurs n’ont pas reculé. Ils ont obligé le froussard Salay et ses valets à se replier à cinq (5) kilomètres de la ville. Le bilan est lourd. On déplore plusieurs morts et pas moins d’une centaine (100) de blésés des deux cotés.

A l’heure où nous mettons ce communiqué à la presse les deux camps se regardent en chien de faïence. Cela voudrait dire que Salay qui a été toujours couvert et protégé par son grand frère dans ces frasques, ne s’avoue pas vaincu et croit ne pas avoir dit son dernier mot.

Le massacre que Salay a déjà perpétré à Oum Hadjer et qu’il compte aggraver est imputable à la responsabilité directe de son grand frère Idriss Deby Itno.

Nous tenons  à faire appel à la vigilance des tous les tchadiens et leur demandons de manifester une réelle solidarité à l’endroit de leurs frères d’Oum Hadjer. Cette solidarité  peut prendre diverses formes. Elle peut prendre la forme d’une protestation d’une manifestation ou d’une condamnation de cet acte provocateur.

Par ailleurs, nous prenons à témoin les organisations des droits de l’Homme et les organisations non gouvernementales internationales opérant au Tchad afin qu’elles révèlent le vrai visage de ce régime malfrat et mafieux à l’opinion internationale.

Tchadien aides-toi, le ciel t’aidera. Tu es le seul à pouvoir arracher tes droits et imposer ton respect et ta dignité.

Les jours du régime mafieux de Deby sont comptés. Debout tchadien et à l’ouvrage, lèves les yeux l’avenir est à toi. Rien n’arrêtera ta marche.

 

Constants et Fidèles à nos engagements, nous nous attelons à abréger les souffrances de notre peuple et instaurer un Etat de droit.

Fait à paris le 08/04/2012.


Pour le Front pour le Salut de la République (FSR)

Le commissaire à la communication Porte-parole :

Abakar Assileck Halata.