Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

debyitnoooo.jpgTchad-économie-budget-FMI

Wed, 17 Mar 2010 21:50:40 GMT


WASHINGTON, 17 mars 2010 (AFP) - Le Fonds monétaire international a sévèrement critiqué mercredi les errements budgétaires du Tchad, se proposant de surveiller étroitement les finances publiques du pays."La situation budgétaire s'est fortement détériorée en 2009", avec un déficit représentant environ 20% du produit intérieur brut non pétrolier, a expliqué l'institution dans un communiqué."L'État a en effet maintenu les dépenses à un niveau élevé malgré un effondrement des recettes pétrolières, en épuisant presque entièrement son épargne pétrolière et en empruntant auprès de la banque centrale", a relevé le chef de mission du Fonds, Christian Josz.Le communiqué a été publié à l'issue d'une mission de deux semaines à N'Djamena.
Celle-ci a été marquée par la démission, au bout de plusieurs mois sans un seul conseil des ministres, du premier ministre Youssouf Saleh Abbas, remplacé par un ancien ministre du Pétrole et de la Défense, Emmanuel Nadingar.Le Fonds a réclamé "une concentration des dépenses sur les postes de haute priorité", dans un pays où "le climat des affaires, caractérisé par la cherté des coûts et un fonctionnement déficient de la justice, bride le développement du secteur financier et de l'économie non pétrolière en général" et où "la tendance de la production pétrolière est vraisemblablement à la baisse".Le FMI a discuté avec le gouvernement "les éléments principaux d'un programme de référence pour 2010", qui permettrait à l'institution de contrôler "le respect du niveau des dépenses approuvé dans la loi de finances rectificative pour 2010 et leur exécution conformément aux procédures budgétaires normales".Le Tchad est l'un des pays les plus pauvres au monde, l'ONU estimant que deux millions d'habitants, soit un sixième de la population, sont "en situation d'insécurité alimentaire".