Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Filip Hruby
1er juin, Tarifa, Espagne – Le long-métrage tchadien “Un Homme Qui Crie” dirigé par le réalisateur Mahamat-Saleh Haroun, déjà récompensé, participe à la principale compétition du 8ème Festival du Cinéma Africain de Tarifa (FCAT) en Espagne. Ce film, interprété par Youssouf Djaoro et Diouc Koma et qui a pour toile de fond l’actuelle guerre civile au Tchad, relate l’histoire d’un père qui envoie son fils à la guerre dans le but de reprendre son poste dans un hôtel de luxe. Les thèmes de la paternité et de la culture de la guerre y sont abordés. Les scènes principales ont été tournées sur place, à N’Djamena et Abéché et le film a obte nu le prix du jury au Festival de Cannes en 2010.

Le 8ème FCAT, qui aura lieu du 11 au 19 juin, présentera 148 films originaires de 23 pays africains, qui seront en compétition dans 8 catégories récompensées par 46500 euros. L’un des plus grands festivals européens du Cinéma Africain accueille cette année plus de 200 cinéastes africains, dont les légendaires réalisateurs africains Abderrahmane Sissako et Moustapha Alassane. Il abordera, entre autres thèmes, la Diaspora africaine en Amérique Latine et le rôle du cinéma dans les récentes révolutions de Tunisie et d’Égypte, et offrira une rétrospective du cinéma congolais.

Dans le cadre du festival est également organisé le 3ème Forum Africa Produce, au cours duquel 10 réalisateurs africains présenteront leurs projets en compétition pour obtenir un financement de producteurs européens, alors que le 4ème Concours Photoafrica remettra 3000 euros en prix à des photographes africains. Le festival, qui accueille chaque année plus de 10000 cinéphiles, a lieu dans la ville située le plus au sud de l’Espagne, à seulement 14 km du Maroc, de l’autre côté du Détroit de Gibraltar.


COMPÉTITION ET PRIX

Longs-métrages de fiction (section Le Rêve Africain), documentaires (section De l’Autre Côté du Détroit) et courts-métrages (section Afrique en Bref) concourent dans 8 catégories récompensées par 46 500 euros. Les prix remis seront pour le meilleur film long-métrage (15 000 euros), réalisation (10 000 euros), acteur et actrice (1 500 euros chacun), documentaire (10 000 euros), court-métrage (2 000 euros), court-métrage audiovisuel (1 500 euros) ainsi qu’un prix du public pour le meilleur film long-métrage (5 000 euro).

HORS COMPÉTITION

Le festival compte également trois sections hors compétition – Écran Libre (classiques du cinéma africain, films tirés d’adaptations de romans africains...), Rhytm’Afrique (films consacrés à la musique et à la danse africaines), AnimAfrica (films africains d’animation court-métrage).

RÉTROSPECTIVE

La section Rétrospective s’articule autour de 4 thèmes: Cinéma et censure / Cinéma et démocratie? (les cas de la Tunisie et de l’Egypte), Cinéma de la République Démocratique du Congo (rétrospective de la cinématographie congolaise des années 60 à nos jours), sélection de films sur la Diaspora Africaine en Amérique Latine et Carte Blanche du FIDADOC, une sélection du Festival du film documentaire d’Agadir, Maroc.

3ème FORUM AFRICA PRODUCE

10 réalisateurs africains présenteront leurs nouveaux projets de film lors du 3ème Forum de Co-Production Africa Produce à des producteurs de films espagnols et des producteurs TV, y compris des représentants de la chaîne documentaire d’Al-Jazeera.

Il y 4 projets de long-métrages séleccionnés (Mettou, Abderrahmane Sissako, Mauritanie, The Boda Boda Thieves, Donald Mugisha/Jamie Tayler, Ouganda/ Afrique du Sud, And Then The Rains Return, Yemane I. Demissie, Ethiopie, Le Ntih, Narcisse Wandji, Cameroun) et 3 documentaires (Un Día Vi 10.000 Elefantes, Pere Ortín/Ramón Esono, Guinée Equatoriale / Espagne, Parles à Eux, Maïmuna Ndiaye, Burkina Faso, Cenizas del Perdón, Gilbert Ndunga Nsangata, Congo/Espagne)

3 projets invités viendront enrichir le forum par leur expérience: Asube (projet long-métrage), Richard Jordan, Espagne, Citizens Without Borders (projet long-métrage), Lexy Uyi Osunde, Nigéria/ Espagne, Jeanne d’Arc Masriya (documentaire), Iman Kamel, Egypte.

4ème PROHOTAFRICA

25 photographes issus de 11 pays africains présentent leurs travaux au 4ème Concours Photoafrica, qui remet 3.000 euros en prix, répartis en trois catégories. Le thème de Photoafrica cette année est “Espace Urbain“. L’exposition de l’ensemble des 27 photographies grand format sera inaugurée et installée en plein air à Tarifa avant festival et restera visible tout au long de celui-ci, avant d’être itinérante dans diverses villes espagnoles et africaines durant le reste de l’année.

Les 25 photographes qui participent au 4ème Concours Photoafrica: Abdelmohcine Nakari (Maroc), Aboubacar Traore (Mali), Adolphus Opara (Nigéria), Djibril Drame (Sénégal), Georges Senga (RDC), James Muriuki (Kenya), Hlompho Letsielo, (Lesotho), Resta Nyamwanza (Zimbabwe), Mário Macilau (Mozambique), Marwen Trabelsi (Tunisie), Mimi Cherono (Kenya) et 13 photographes d’Afrique du Sud: Noncedo Charmaine Mathibela, Roanne Sutcliffe, Anthony Purnell, Bianca Kerstein Vinay, Cendyl Charlton, Chandre Busschau, Costas Christodoulou, David Kutlwano Moagi, Davina Gokool, Hayden Brawn, Ihsaan Haffejee, Jessica MacLeod, Kristi Bailey.

--------------------------------------------------------------


Contact:
Filip Hruby
Responsable Presse Internationale
Festival du Cinéma Africain de Tarifa (FCAT)
Portable: +420/775 011 550
Skype: filip.hruby2409
gabineteprensa2@fcat.es