Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le cri de détresse d’un Tchadien du sud

 

Je suis tchadien du sud et je n’ai  jamais choisi de l’être.

Pourquoi tant de souffrances morales, physiques du fait de mes origines sudistes ?

Dites moi l’humanité entière, est ce un péché, un crime de naitre sudiste ?

 

Je ne dors plus car l’injustice sociale dont moi et les miens sommes victimes au Tchad est devenu pour nous un  cancer qui nous ronge lentement mais mortellement.

Je vais pays les factures d’électricité à la STEE et je ne trouve que les jeunes femmes en « lafai » à la caisse et pourquoi il n y a qu’elle à 100% à la caisse ?

Mon oncle m’envoie chercher des électriciens de la STEE pour venir installer un compteur prépayé chez lui, labas, on m’envoie un groupe d’electricien tous en boubou blanc ne parlant qu’arabe et agençant quelques mots français sans respecter une quelconque règle grammaticale. A la maison, je demande à mon oncle pourquoi il n’y a qu’eux partout au Tchad. Est-ce qu’avant c’était aussi comme ça ? Mon oncle dit non, c’est l’évolution de l’histoire.

Je continue mes constats et je me suis rendu  à Ecobank pour voir chercher des informations sur mon compte. Devant une demi douzaines d’ordinateurs, ce sont toujours elles en « lafai » qui sont encore, doublée quelques une brunes  et très claires comme si elles venaient du Qatar. A la maison, je cherche toujours à comprendre cette mystérieuse et pléthorique présence. Pourquoi mes sœurs et cousines qui sont nombreuses à la maison avec des diplômes de BTS, techniciennes, secrétaire ne parviennent pas à intégrer les banques de la place. Il y a pourtant une qui a fini 2ème de sa promotion depuis 2 ans mais qui ne parvient pas à avoir un stage simple à N’Djamena. Mon brillant oncle me console en disant que ces personnes en « lafai » que tu vois ne sont pas tombés du ciel. Il y a leurs parents responsables de ces sociétés ou sont qui sont ministres quelque part qui donnent des ordres pour leur embauche. Et quel est le péché de mes sœurs ? ont-elles tort de n’avoir pas des relations avec ceux qui dirigent.

Grace à une assistance d’un pays ami et sur la base d’un test de recrutement, je dois me rendre à Douala pour une formation de 2 semaines. Dans la voiture , je me disais enfin je vais dormais tranquillement loin de l’injustice sociale de mon pays mais pour cela, je dois encore prendre la dernière température du désarroi. Avant d’embarquer, j’observe tranquillement les ouvriers d’ANAT qui assurent la sécurité, le nettoyage de l’avion et là aussi, ils sont à 99% en boubous.

Pourquoi cela ? pourquoi il n y a qu’eux aujourd’hui ?.Pardon, repondez moi

Mon père laoukoura est en train de mourir à petit feu dans son bureau car son stagiaire de 22 ans,  d’ethnie zagawha, 30 ans moins âgé que lui a été nommé Directeur Général dans son service. Il m’a dit que son stagiaire devenu son Directeur général l’insultait devant ses collègues mais qu’ils ne pouvaient rien faire, rien dire, ni se fâcher. Car faire toutes ces choses signifierait pour lui licenciement. Je sens que mon père est dans le couloir de la mort lente  et que cette échéance est pour bientôt , très bientôt mais tout le monde se tait.

A l’armée nationale, deux de mes cousins viennent d’être retraité  l’un à 35 ans et l’autre à 40 ans. Chaque jour et ce depuis un an et demi, ils parcourent des kms et kms pour réclamer  leurs pansions de retraite sans en avoir une pièce. Pour survivre, ils doivent compter sur la petite nourriture faite à la maison que nous nous partageons une seule fois par jour.

 

Au village, mes oncles, devant une pauvreté son nom et harcelés par les boubous, vendent leurs plantation, de mil, de haricot, manioc tout entier à vil prix. Je leur ai demandé comment peuvent ils estimer le cout d’une plantation dont les produits n’ont pas encore germé. Ils me répondent qu’il s’agit du bradage car les frères en « boubou » aimant des gains faciles et abondants les poussent à vendre des plantations toutes entières moins chères. Car s’il faut attendre la récolte, les prix de revient serraient 4 ou 5 fois plus élevés que les prix actuels de plantation. Un ventre affamé ne réfléchit pas.

Alors quel est ce commerce qui consiste à  affamer le vendeur ? Eux qui sont des fervents religieux, est ce que cela est conforme aux valeurs morales d’entraide et solidarité que l’Islam prône ?

Je suis fatigué chers amis, de vivre toutes ces injustices et dites moi ce que je dois faire. Je pousse mes frères  sudistes à la grève en vain. J’écris des articles dénonçant  ce calvaire mais personne ne me lit. Je vais à l’église, prier et jeuner pour que Dieu mette  fin à ce régime moribond qui a duré déjà 2 décennie mais Dieu ne m’écoute pas. Dieu préfère enlever  la vie des présidents honnêtes  comme ceux récemment de la Guinée Bissau ou du Nigéria mais Dieu préfère garder en vie mon président sanguinaire, voleur, prédateur et ivrogne. Pendant que son peuple meurt de fin, et que les étudiants affamés  entrent en grève pour arrièrés de bourse qui ne dépasse pas 200 millions de FCFA, mon président débloque 17 milliards de FRCA pour épouser une cinquième ou sixième femme. Pendant que nous appelons la jeunesse tchadienne à plus de sagesse et de responsabilité, lui le président achète des milliers de cartons d’alcool pour distribuer aux jeunes lors de la fête de la jeunesse créant ici des accidents mortels parmi les fêtards à la place de l’indépendance.

Il est le tout puissant mon président. Il nomme qui il veut ministre et il demet qui il et quant il veut. Les dernières victimes sont les ministres de l’environnement Daby, le ministre de l’économie Mahamat Hassan, le ministre de pétroleEugène, le ministre de moralisation Hamadaye, l’ancien maire ZENE BADA ; Et pourtant, parmi ceux, nombreux ont été accusés de voleurs auparavant , mis en tôles mais ils étaient libérés sans jugement promis à des postes de responsabilité plus élevés que ceux d’avant. Oui mon Président est le Dieu du Tchad, il a le droit de vie et de mort sur tous les tchadiens. Ses enfants, beaux enfants et autres proches sont tous des patrons et tant pis pour le reste des tchadiens. Ses propres enfants ont tous moins de 30 ans mais sont tous des DG. Expliquez moi le secret de ces enfants.

 

Humanité, dites moi ce que je dois faire. Pleurer n’est pas solution. Se succéder est idiot. Aller à la rébellion est sans issue. Militer dans un parti politique tchadien est ridiculisant. Compter sur la démocratie pour renverser ce piètre régime est du pur rêve. Que dois je faire ? dites le moi, pardon dites le moi ? dites moi ce que je dois faire pour mon peuple avant de mourir dans l’anonymat.