Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Note d'un pote local tchadien Warwar dakoutcha


Le concert géant pour kallawater l'enfant de l’école de Bamina

Tel un bon père de famille, digne représentant du Tchad, conscient de la famine qui tue des enfants en livrant leurs parents à la merci des fourmilières, j'ai eu très mal lorsque j'ai vu les manœuvres de certains organes de presse qui cherchent à nous faire rendre Walhalla à Idriss Dey suite a un malicieux atterrissage raté .

L'ivresse du pouvoir rendre gravement ivre et pousse Idriss Deby a croire que la mort peut être racontée comme une histoire dramatique qui a une forme et qui peut aussi frapper par la queue sans montrer le signe de mort.

Voulant se Kalawater, Idriss deby de son retour à N’Djamena organise un défilé de l'armée, la gendarmartie, et la police à la présidence. Les religieux ont prier au nom du pays pour que cet père de famille devienne immortel juste pour que le chaos et la perversion morale n'abandonnent les tchadiens.

Mes chers amis, juste que personne n'oublie que le peuple tchadien est certes pris en otage mais pas admis dans une maison de fou.

Momifie toi Deby, nous, toute façon on s’en fou que tu soit mort ou vivant, mais on sait aussi pertinemment que si les français te font partir comme les penses ou les souhaites tes opposants qui s'opposent entre eux périodiquement, ou les tchadiens te font partir comme ils les souhaitent, ou une tempête accompagné par un vent soufflant à dix milles kilomètre te fait partir comme je le souhaite, ou la foudre de la mort te frappe bien sans te flirter avec la queue comme dans ton simulateur au Kallait et te laisser revenir nous chanter le kallawa OUF-FA, mets dans ta plus petite et complexée de cervelle de tous les président de ton genre qu’après toi et quelque soit la façon dont tu nous quitte, d'abords tu nous libère, puis rassure toi et malgré toi, qu'il n y'aura ni guerre civile, ni course au pouvoir, ni une saison de déchirure comme vous prétendez le démontrer.


Monsieur Deby, sache aussi que ce genre de cirque ne nous intéresse point  et que seulement, le peuple tchadien, ne croyant rien de toutes ces histoires que l'on n'arrive pas à lui faire apprendre depuis 22 ans ne croit même pas qu'un jour qu'on viendra lui faire comprendre qu'à un certain moment ou un autre votre vie du président ou votre personnage représente encore quelque chose d'utile pour un seul tchad .

Incapable de secourir nos enfants qui meurent, envoyer Adoum djimette pour minorer l'ampleur d'une famine visible du ciel et pour la quelle tu ne cesse d'envoyer d'autres occupants de tes trottoirs pour quémander de l'aide à l’étranger et au nom des ces enfants. Deby ne pouvant éduquer les siens, continuent de nous empêcher de nourrir les nôtres.

Alors que toi l'homme, le frais émoulu de l'université de Bamina, t'as même été capable d'aller te promener dans une virée d'ivresse avec une fillette qui nous coûter une somme que je juge inutile d’évoquer non pas par élégance, mais par respect en la mémoire de ces enfants tchadiens qui meurent entre massakory, mongo et un peu partout autour de vous mon cher Deby ; président du Tchad, pays membre de l'Opep mais qui du mal à s'alimenter dignement, respectueusement. Vous croyez que c'est le Tchad qui est venu vous exprimez ces compassions, ses affections, non monsieur Deby, vous vous kallawater vous même, moi ça me fait marrer au même titre que l'histoire du simulateur du rire dans lequel vous nous connecter depuis kallaît. Une virée de l'enfant de l'école patriotique de Bamina en survolant le foyer de la misére la plu terrible dans l'histoire du tchad, à cause du désordre engendré par l'ivresse de l'autorité du pays.

Aujourd'hui, vous cultiver une politique de l'opposition pour rire du critique qui s'impose chaque matin devant votre palais. Vous vous marrer de ceux qui disent les vérités qui servent stimulus au peuple et à la longueur de journée, tantôt vous vous moquer de vous même en allant voir vos amis qui vous parlent clairement de ce que vous avez rendu avec notre pays.


Al-Hadji Warwar-dakoutcha Koutchata-warwar

Aime l'histoire de Bamina et le griot de son site de la présidence sans oublier le chanteur dans le concert .

Vas comprendre l'histoire mal écrite pour l'aimer.