Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

boulmayeMahamat Hassane Boulmaye

La résistance nationale traverse certes un moment difficile au plan politique. La normalisation des relations entre le Tchad et le Soudan, excite le pouvoir tyrannique, à torpiller le processus de paix en cours. Depuis les accords du 19 janvier 2010, l’ensemble des mouvements armés ont exprimé leurs disponibilités à trouver une solution pacifique, à la crise tchadienne.  Une rencontre sous l’égide du Soudan a même eu lieu, le 02 mars 2010, avec une délégation ficelée et insolente, dépêchée par le régime. Les discussions n’ont pas duré longtemps, l’issue de cette rencontre est connue de tous. Le régime veut un ralliement négocié ; tout en replâtrant les vraies questions qui nous ont conduites à la solution violente. Dans toutes nos assisses avec le régime, nous exigeons des pourparlers francs et avec des garanties des Etats et des organisations internationales ; pour enfin, d’éteindre à jamais le feu.

Mais à notre grande surprise, le régime fuit les assisses de dialogue, pour des spéculations claniques et machiavéliques. Le pouvoir moyenâgeux de N’djamena use de ses méthodes habituelles : les négociations claniques, l’achat des consciences, les propagandes ridicules, etc. Refusant de négocier avec la résistance, le général au pouvoir mobilise toutes ses forces pour étouffer la lutte que nous menons. Il n’y arrivera jamais ! Dans ses gesticulations, le pouvoir a nommé quelques responsables politiques et militaires à des postes de responsabilité, qui auront pour mission principale, à  faire rallier les membres de leurs clans.  Certains ont réussi à faire rallier quelques combattants désespérés, le 09/08/2010 ; Ils ont été montrés à la télétchad.

Comble d’insolence du régime et d’humiliation pour les ralliés. Ces camarades ont été accueillis avec moins d’engouement et ensuite logés à l’école Diguel Est de N’djamena. Les hôtels, les auberges ou les résidences privées en manquent-ils à N’djamena ? Voilà, l’attitude insolente des responsables du régime au pouvoir.

Par conséquent, la situation que nous vivons au sein de la résistance ne nous démotivera pas. Le refus du régime à négocier franchement avec la résistance est une évidence. La lutte continuera sous toutes les formes ; l’absence des opérations militaires sur le terrain, ne veut pas dire, dislocation de la résistance. La lutte contre la dictature et l’injustice continuera !

Vive le Tchad !

Mahamat Hassane Boulmaye

Résistant, membre de l’UFR