Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Hend Harouni-Tunisie

Au Nom d’Allah Le Clément et Le Miséricordieux et la Paix & la Prière Soient sur Notre

Prophète Loyal et Sincère Mohamed

Tunis le Vendredi 19 Rabii al Awal 1431-5 Mars 2010,

Ce jour, Vendredi 5 Mars 2010 la même Isuzu blanche-4 portes- immatriculée sous le n° 7561 TU 63 avec les agents de la police civile continue encore  sa filature de mon frère Abdelkarim Harouni, Ex-prisonnier politique , Secrétaire Général de l’Union Générale Tunisienne des Etudiants , Secrétaire Général de l’organisation des droits de l’homme « Liberté et Equité » et Ingénieur Principal en génie-civil, Responsable Technique dans une entreprise dans sa spécialité sise aux berges du Lac et ce, tout au long de ses déplacements et elle se mobilise en permanence devant son lieu de travail comme de coutume allant jusqu’à le suivre en compagnie de son collègue de travail, soit en déplacement de travail chez des entreprises où ces agents de la police civile se sont même permis de pénétrer à l’intérieur de ces entreprises ??!!... .

Puis, au retour de  Abdelkarim et de son collègue  à  leur lieu de travail, ils les ont poursuivis et se sont mobilisés en face de leur établissement.

On se demande quand prendra fin cette pratique de stricte surveillance policière ?!.