Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


                                 

                                          Par : Ahmat Abdelmalick Alhousseinie

           Nous n'avons pas besoin d'établir des anniversaires ou des fêtes chaque année dans chaque province pour nous prouver que nous sommes libres ou bien qu'il ya la démocratie au pays de TOUMAI !!Que devons-nous faire avec cette démocratie ou les libertés tant qu'ils n'existent que sur les papiers ou bien formulés uniquement sur ce qu'on appelle la Constitution!! Considérant que, lorsque nous voyons la réalité douloureuse de la pension de conclure que ce n'est qu’une application de la théorie de Charles Darwin sur le terrain, «la loi de la jungle» des crocs et des griffes... Si vous n'êtes pas un loup vous serez repas pour les loups... Poussez l'autre homme à se déplacer loin de votre chemin... démolir les maisons des citoyens lambda et en faire une station d'essence ou une station de vente des voitures et ainsi de suit.

            Prenez, par exemple, le dernier point et de réfléchir un peu, par exemple, la routine standard dans l'Etat de droits et de devoirs, c'est quand le gouvernement veut démolir des maisons des certaines personnes ou des lieux réservés (réserves) comme ils sont l'habitude de le dire !! Il n'y a pas de problème sa n'a qu’informer les résidents de cette quartier d’inscrire leurs noms dans le dossier formelle et en coordination avec l'immobilier d'enregistrement ou plutôt le ministère des Affaires foncières de leur distribue des terrains, chacun selon son droit! Et également une récompense d'avoir les aider à faire face à leur nouvelle maison, en leur donnant suffisamment de temps pour évacuer les maisons, et après venez avec vos tracteurs et Caterpillar pour faire ce que vous voulez! Mais la douloureuse vérité et totalement inverse.

            Combien des personnes ont démoli leurs maisons en sachant que ce ne sont pas des endroits réservés pour le gouvernement, reconnus par les autorités de CADASTER, et leur vie devenir un enfer ! Leurs enfants ont été abandonner les écoles parce qu'ils ne peuvent pas se permettre de payer les études de leurs enfants et louer les maison en même temps, pour ne pas mentionner les efforts visant à fournir de la nourriture , combien d'enfants apprécié et intelligents ont des talents inexploités , mais en fin de compte se sont retrouvées sans-abri dans les rues , ils ont obligés d'utiliser tous les moyens possible pour trouver quelque chose a manger, mais qui sait, peut-être si elles sont exploitées ces esprits pour devenir tous ces gens de bénéfice, et a contribué d'une manière ou d'une autre au progrès de ce pays vers l'avant.

             Mais malheureusement, tout regret, quand vous vous rendez compte que la réalité qui s’est passe au pays de TOUMAI et toutes ces histoires larmoyants et tragiques ne signifie pas quelque chose pour eux, le savez vous pourquoi !? Parce qu'ils envoyaient leurs enfants à la France, la Grande-Bretagne, le Canada et aux États-Unis. . D’obtenir une meilleure éducation et de souhaiter un jour leur remplacés ! Quelle plaisanterie.

Mais tous cela Just ce n’est que d’échantillon de la souffrance vécue par les citoyens lambda du Tchad, qui ont en effet des produits pour ce gouvernement qui ne développe pas des solutions alternatives en cas de prise de décision et le manque de coordination entre les paroles et les actes.

Avec cela, nous ne blâmons pas les autorités compétentes des livres fonciers pour leur connaissance de ces lieux qui ne sont pas réservés et la non-ingérence dans les meilleurs délais, ni le ministère des Affaires foncières, et ni la Mairie de Ndjamena qui viennent chaque fois avec leur Caterpillar et tourner la terre à l'envers, Parce qu'ils ont ordonné! Les Lecteurs peut se demandent et dire à qui blâmer si? Et d’autre peu se répondent en disant que la seule personne qui doit être blâmé il est en haut de la pyramide monsieur le SULTAN !

        Je m'étonne que vous imaginez un jour Monsieur le président sur la misère subie par le peuple tchadien pour gagner leur vie, à la lumière de ces décisions, qui sont formulées toujours contre lui, empêchant parfois le bois de chauffage avec le manque des solutions alternatives, sans parler de l'absence de gaz en grandes quantités et de prix appropriés qui répondre aux besoins des citoyens, ou il pense que la vie en dehors du palais ROSE n'est pas très différente de ce lui de l'intérieur? Ou bien toute l'affaire est placés dans ces absurdités en vigueur il ya deux décennies qu'il n'avait pas de conseillers compétents, sinon il travail "HOU MA INDA CONSELLERS ADILIN BAS KAN MA KE DA GA YAkHADiM TARA" Je pense que ma réponse à ces questions dans le contexte de cet article, mais les gens doivent se répondre eux même, car je représente personnes ou plutôt je ne suis pas un député de s'adresser au Parlement et dormaient sur leur place !!

          Nous sommes dans une ère de mondialisation et de cieux ouverts, nous devons commencer à briser le mur de la peur et de commencer à faire les premiers pas vers une revendication de nos droits, même si cela nous conduit pièce dans l'abîme! Si les réclamations des droits et sensibiliser les citoyens sont opposés au régime en place, sa nous regarde pas ! Parce qu’il n’y a pas la différence entre être en feu ou bien se jeter dans le feu !!! De toutes les façons on va sentir la douleur!

Tout ce que nous voulons en tant que peuple tchadien est de construire un Etat de droit, de sorte que nous sommes tous égaux devant la Constitution ! Et nous nous réjouissons d'un avenir meilleur, et de participer au développement de ce pays, qui a beaucoup souffert du fléau de la guerre. La croyance dans les principes de l'humanité et la capacité des gens à changer et à tirer parti des leçons de l'histoire tôt ou tard le rideau va se révéler et voit le citoyen opprimé de ses propres yeux ce qui se passait dans les coulisses et on va se retrouver avec ses cancres devant le juge Monsieur l’avenir proche.

*Ahmat Abdelmalick Alhousseinie
*Activiste des Droits Humaines
*Norvège-Oslo