Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


 deby o

Deby vit dans une psychose permanente. Il a la phobie d’être envahi à partir des pays limitrophes du Tchad. Hier c’était le Soudan avec qui, il a entretenu pendant longtemps haine et mépris réciproques. Rappelons pour mémoire que cette animosité voire cette haine entre les deux voisins ont été lancées depuis Ndjamena. Khartoum n’a fait que réagir à son corps défendant. N’oublions pas de souligner que Khartoum n’a jamais collé durant toute cette péripétie l’étiquette d’ennemi au régime de Deby jusqu’à l’attaque d’Am Dourman en 2008 qui a révélé l’implication notoire du régime de Ndjamena dans ces événements. Cette parenthèse a été fermée depuis 2010 suite à la visite surprise de Deby à Khartoum. Il ne s’agit pas comme vous le savez, d’une visite au cours de laquelle un accord de paix des braves a été conclu, mais il  s’agit  plutôt d’une capitulation que Deby est allé  proposée à son homologue soudanais Al Béchir. Au regard des circonstances que vit le Soudan, la proposition fut alléchante. C’est ainsi que Khartoum l’a acceptée avec enthousiasme. Depuis lors, beaucoup d’encre a coulé. Il y a eu de haut et de bas. Les susceptibilités existent malgré tout. Celles-ci peuvent parfois se transformer en accusations mais souvent étouffées dans l’œuf compte tenu des difficultés qui sont propres à chacun de deux régimes. Ils se trouvent dans une logique de se ménager mutuellement. A cet effet, une force mixte a été mise sur pied. Elle est chargée du contrôle et de la sécurisation des frontières entre les deux pays. A-t-elle donné satisfaction aux deux parties ? Les réponses des uns et des autres sont mitigées. Cela voudrait dire qu’elle n’a pas été tout à fait à la hauteur des attentes des deux partenaires.

Malgré ses insuffisances la formule est devenue une recette pour Deby. Il ne cesse de la vendre à ses voisins. Le Niger fut la seconde cible après le Soudan. Ces dirigeants ont  été invités par Deby à adhérer à la formule. Dans un geste de faire Play, une commission mixte à l’instar de celle impliquant le Tchad et le Soudan a été crée. Il s’agit surtout pour les responsables du Niger de ménager la susceptibilité de leur interlocuteur d’une part et de consolider l’option du passage du brut nigérien à travers le Tchad vers l’océan Atlantique d’autre part. Mais sur le terrain, rien n’a été produit concrètement.

Le  Chef du Gouvernement Libyen a entamé ce temps ci, une visite d’amitié et du travail qui concerne tous les pays limitrophes de la Libye le Tchad y compris. Cette visite vise à rassurer ces pays de la disponibilité de la Libye à entretenir des rapports réciproques de bon voisinage avec eux et surtout de s’assurer que des opposants libyens ne sont pas en train d’utiliser le territoire de ces pays pour mener des activités subversives contre son pays d’une part, et d’ envisager la possibilité de rapatrier les biens du peuple libyen  extorqués injustement par le régime déchu et logés dans certains de ces pays d’autre part . Deby n’a pas hésité à tendre sa recette de prédilection à son hôte. Vous conviendrez avec nous que dans des pareilles circonstances, il serait très difficile de repousser une main tendue même si elle est suspecte. Donc, la Libye aussi a été amenée à adhérer au moins sur le principe à la recette Deby.

Assisterons-nous un jour au quadrillage du Tchad par des forces mixtes pour garantir une bonne protection du régime de Deby et conférer par la même occasion une pérennité à la dynastie ? Wait and see.

Comme vous devez le constater Deby envisage sérieusement à parquer tous les tchadiens en érigeant des fils barbelés tout le long des frontières du Tchad pour éviter les assauts des opposants venant des pays limitrophes selon lui. Il ignore toutefois que le monde a évolué et avec lui l’opposition armée tchadienne. Il doit se rendre à l’évidence que le printemps arabe a fait bouger les mentalités et les stratégies. S’il continue à s’entêter en refusant l’alternance pacifique et répéter à qui veut l’entendre j’y suis j’y reste. Car, je ne suis pas venu par un billet Air Afrique. Alors, il n’a qu’à s’attendre dans ce cas, à des déferlements émergeant de l’intérieur. Qu’il sache que l’opposition armée à changer de fusil d’épaule. Il doit désormais être confronté à des surprises désagréables auxquelles il n’a jamais songées.

Enfin nous convions le frère Deby s’il lui reste encore quelques attaches avec l’islam de bien vouloir méditer le sens profond de ces versets coraniques :

1° le premier c’est le verset n°26 de sourate la vache relatif au pouvoir qui appartient à Dieu seul. Il peut l’attribuer à qui il veut et le soustraire de qui il veut. قل اللهم ملك الملك تؤتي الملك من تشاء وتنزع الملك ممن تشاء وتعز من تشاء وتذل من تشاء بيدك الخير انك على كل شيء قدير. 

2° Le second verset est le verset n°998 de sourate Aldjoumaa vendredi. Il est relatif à la mort.

La mort que vous fuyez vous atteindra quoi que vous fassiez et vous allez être restitué au seigneur qui va vous interroger sur vos faits et gestes d’ici bas :

قل ان الموت الذي تفرون منه فانه ملقيكم ثم تردون الى علم الغيب والشاهدة فينبئكم بما كنتم تعملون. صدق الله العظيم.

Comme vous le constatez rien n’est définitif. Tout est relatif est chacun de nous doit faire appel à sa conscience et se conformer à cette logique qui ne souffre d’aucune ambigüité. Car vérification en a été faite.

 

                             Fait à Djimézé Hamra le 17 décembre 2012.

 

Pour le Bureau Exécutif du Front pour le Salut de la République (FSR)

 

                                                                   Dr. Ali Gaddaye