Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La notion de la demande du pardon en Islam  

 

Dans son sermon de ce vendredi à la Mosquée du Consulat de l’Arabie Saoudite à Genève, l’imam a mis en évidence la notion du repentir en Islam, c’est-à-dire l’importance de la demande de pardon dans la relation entre le musulman et son Seigneur. Par le péché, l’être humain s’éloigne de Dieu, et par le repentir, il se détourne du péché et revient dans le chemin tracé par Dieu. Par conséquent, le repentir est un moyen de se purifier et de revenir à son état de pureté originelle (la fitra).

 

Par la demande de pardon ajouta l’imam, les péchés sont pardonnés, les turpitudes et les fautes sont effacées, et les miséricordes descendent. Ce qui en résulte pour la personne d’être épargnée de tout châtiment. La demande de pardon est aussi une adoration en elle-même et un moyen de se rapprocher de Dieu. Les versets parlants dans le Qur’àn du pardon et de sa demande sont très nombreux, que ce soit sous forme d'ordre, de requête ou d'éloge. Allah a ordonné cela à son prophète Muhammad (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam) en lui disant : « Et demande pardon à Allah, certes Allah est grand Pardonneur, Miséricordieux. » (S.3, V.106).

 

L’imam dira que le Prophète de l’Islam bien qu’il soit le meilleur des hommes et que Dieu lui ait pardonné tous ses péchés-demandait pardon et se repentait plus de 70 fois par jour. Multiplions donc l’Istihgfar.أَسْتَغْفِرُ الله (astaghfirou l-Lah).

 

La persévérance dans la demande de pardon efface également les péchés commis inconsciemment. Le Prophète prononçait sans cesse, debout comme assis, la demande de pardon. Il a été rapporté d'après Abou Houraira qu'il n'a jamais vu quelqu'un dire autant de fois : « Astaghfiroullâha wa atoubou ilayhi » (je demande pardon à Allah et me repens vers Lui) que le messager d'Allah. Le Prophète a également affirmé que : « Celui qui s’attache à l’istighfar régulièrement, Allah lui accorde une subsistance d’une voie à partir de laquelle il ne s’attendait pas et IL le délivre de son tourment.  

 

»مَنْ لَزِمَ الاستِغفَارَ رَزَقَهُ اللهُ مِنْ حيثُ لا يَحتَسِبُ وفَرَّجَ   كَربَهُ  «

 

L'imam Ibnou Taymiya a souligné que : Lorsqu'Allah aime un serviteur, Il lui inspire le repentir et la demande de pardon. Dès lors, il ne persiste pas dans les péchés. C’est pourquoi, il est un devoir pour chaque croyant, chaque personne responsable de se repentir immédiatement de ses péchés. Cela consiste à regretter, à cesser de les faire et à prendre la résolution de ne plus y revenir. Si de plus le péché était le délaissement d’une obligation, elle devra la rattraper ; et si le péché était une enfreinte au droit d’un être humain, elle devra lui restituer son droit ou bien lui demander pardon.

 

La demande de pardon a une grande importance dans la vie du musulman, car ses mérites sont multiples, et ses bénédictions sont abondantes. Allah a élevé son rang et l'a citée dix-huit fois en s'adressant aux musulmans sous forme impérative et seize fois sous forme surérogatoire, et cela montre bien son degré élevé et l'amour d'Allah pour le serviteur qui la pratique.

 

Sachez également que la porte du repentir est constamment ouverte et ne se fermera que lorsque le soleil se lèvera à l’ouest, moment qui marquera la fin du monde. Il faut donc hâter son repentir avant que la mort ne s’annonce. Ainsi Dieu dit : « Mais l’absolution n’est pas destinée à ceux qui font de mauvaises actions jusqu’au moment où la mort se présente à l’un d’eux, et qu’il s’écrie : Je me repens maintenant. (S.4, V.18)

 

Enfin l’imam  a fait observer dans sa khutba que  la meilleure formule d’imploration de pardon consiste à ce que le serviteur dise :

Allâhumma anta rabbi laa ilaha illa anta, khalaqtanii wa anaa abduka , wa anaa alaa ahdika, wa wadika maa staTatou, Aouzu bika min sharri maa sanatou, abu-u laka bi-ni’matika alayya , wa abû-u bizanbii faghfir lii, fa-innahu laa yaghfiru z-zunuuba illaa ant.

Ô Allah ! Tu es mon Seigneur, nul ne mérite d'être adoré si ce n’est Toi.

C’est Toi qui m’as créé et je suis Ton serviteur (Ton adorateur).
Je me conforme autant que je le peux à Ton engagement et à Ta promesse.   

Je cherche protection auprès de Toi contre le mal que j'ai fait.
Je reviens à Toi reconnaissant Ton bienfait sur moi et je reviens reconnaissant mon péché. Pardonne-moi donc : nul ne pardonne en vérité les péchés, sinon Toi.

 

Ya Allah ! Utilise-nous dans ton obéissance, inspire-nous la demande de pardon sincère, enseigne à nos cœurs et nos langues ta demande de pardon à chaque moment et chaque instant, inscris-nous parmi ceux pour qui les anges demandent le pardon et accueille-nous dans ton repentir ! Certes, Tu es l’Accueillant au repentir, le très Miséricordieux ! Amine.

Talha Mahamat Allim