Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme

Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l’ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) de l’Union Africaine

 

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Mondialisation de la lutte contre l’impunité : le Sénégal ciblé par les Etats Unis dans l’affaire Hissène Habré


Hillary Clinton doit rendre compte des mesures prises par le Sénégal pour traduire Hissène Habré en justice. 


Plus de 25 milliards de francs Cfa (50 millions de dollars) d’aide américaine au Sénégal risquent d’être totalement compromis par l’incapacité du Sénégal à juger ou extrader Hissène Habré conformément à ses obligations internationales.  


En effet, en décembre dernier, lorsque les parlementaires du Sénat américain et de la Chambre des représentants se sont rencontrés pour donner leur accord définitif sur le  budget américain, ils ont décidé que :

« Pas moins de 50 millions de dollars devraient être placés à la disposition de l’aide octroyée au Sénégal. Cependant, les négociateurs sont préoccupés par le fait que Hissène Habré n’a toujours pas été extradé pour être jugé pour crimes contre l’humanité, et ont demandé au Secrétaire d’Etat de soumettre un rapport aux commissions des finances, au plus tard 45 jours après la promulgation de cette loi, sur les dispositions prises par le gouvernement sénégalais en faveur de la traduction de Hissène Habré en justice». (“The conferees recommend that not less than $50,000,000 should be made available for assistance for Senegal under this heading. However, the conferees are concerned that Hissene Habre has not been extradited for prosecution for crimes against humanity, and direct the Secretary of State to submit a report to the Committees on Appropriations, not later than 45 days after enactment of this Act, on steps taken by the Government of Senegal to assist in bringing Habre to justice”).


Ce projet de loi approuvé par les deux chambres du Congrès, a été signé par le Président Barak Obama le 23 décembre 2011, pour devenir une loi. La Secrétaire d’Etat Hillary Clinton se doit donc d’informer le Congrès avant le 6 février prochain des « dispositions prises par le gouvernement sénégalais en faveur de la traduction de Hissène Habré en justice ».


Cette démarche adoptée par le Congrès américain et qui vise à faire pression sur le Sénégal pour qu’il s’engage à respecter ses engagements internationaux prévus par la Convention des Nations unies contre la torture  qui l’oblige à juger ou extrader Hissène Habré, fait suite aux requêtes similaires du Comité des Nations unies contre la Torture et du Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme. Le 22 juillet 2011, le gouvernement tchadien avait aussi demandé au Sénégal d’extrader Habré en Belgique pour qu’il y soit jugé.

 

« Les tergiversations du Président Wade dans le dossier Hissène Habré ont mis le Sénégal en porte-à-faux avec la communauté internationale et maintenant elles fragilisent même plus de 25 milliards de francs CFA d’aide américaine » a dit Alioune Tine, le Président de la RADDHO ».



La RADDHO :

-          regrette  profondément qu’une aide aussi utile pour la Sénégal soit compromise à cause d’un manque de volonté des autorités sénégalaises de faire avancer le dossier Hissène Habré,

-          demande au gouvernement sénégalais de respecter ses obligations internationales en extradant Hissène Habré en Belgique dans les  meilleurs délais.



Fait à Dakar, le 11 décembre 2011

Alioune TINE

Président

 

PS : Une copie du rapport des conférenciers peut être trouvée sur le site internet du Sénat américain : http://appropriations.senate.gov/news.cfm?method=news.view&id=313d163b-5eda-492b-b1b7-612998a2f78a. Il est possible d’accéder au rapport en cliquant sur le lien précédent et en se rendant sous le titre « FY2012 State, Foreign Operations, and Related Programs Appropriations Bill » et en cliquant sur « Report ».


Pour plus d’information, veuillez contacter :

À Dakar, pour la RADDHO, Alioune Tine (français, anglais): + 221  77 644 33 96 ou tinealioune@gmail.com