Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

web Mali--469x239

A-t-on le droit de savoir pourquoi nous devons mourir? Quelques questions s'imposent aux décideurs Africains.

Et si les dernières élections présidentielles en France comptabilisaient la guerre en Libye et au mali comme font de commerce pour fouetter une opinion sceptique qui basculait irrésistiblement vers un changement  inéluctable à gauche?

 Que le départ d'un Kadhafi impénitent arrogant et irrespectueux de la parole donnée don l'accueil pompeux à paris était contester tant par l'opinion nationale et aussi dans les allées du gouvernement à Paris, et si le renversement d'un  ATT difficile à manier pourrait conduire l'AZAWAD à occuper le nord du mali, libérer les otages français de la main des méchants AQM,et faciliterait certaines opérations pour lesquelles Toumani Touré semblait être intraitable; tout cela ne valait –il pas la peine d'accélérer la guerre en Libye et pousser ATT à la sortie pour  récupérer quelque part des voix décisives qui seraient satisfaites de la prouesse  d'un président déterminé don la France en a besoin?

Et si le mobile de l'abandon du mali à son sort consistait à préparer dans un plat chaud le retour en force de l'OCRS organisation  commune des régions sahariennes; un projet cher au  néocolonialisme freiné en sont temps par l'indépendance de l'Algérie?

Et si toute cette machination devait être le prélude d'un nouvel ordre  mondial encor flou, au moment où, les règles de droit internationale ne semblent plus satisfaire les appétits des puissances qui se cherchent un point de chute devant le désordre économique qui les ronge, et don l'issue se fait attendre dans l'incertitude?

Enfin un dernier point à éclaircir et peut être le plus important. Les puissances qui vont prendre la décision de faire la guerre aux Ansars El din par les Africains, se sont celle-là mêmes qui sont les alliés des  mêmes Ansars en Syrie et hier en Libye. Ils leurs livrent des armes et des moyens de communications très sophistiqués par le biais des émirs obligés qui sont en faite pyromanes d'un coté et pompiers de l'autre.

Le nègre ne comprend pas. Est ce dire que les Islamistes quand ils sont en Afrique ils sont plus méchants et plus menaçants qu'au moyen orient? Puisque d'Afghanistan au Mali se sont les mêmes Wahhabites même s'ils s'appellent parfois Al-Qaeda ,Ansars El din, Frères musulmans et autres sous appellations ils sont tous du même doctrine de l'école Salafistes. Rien ne peu les détourner de leurs objectifs. Les traitements qui leurs sont infligés depuis onze ans n'ont fait que renforcer leurs convictions et leurs capacité opératoire. Mauvaise diagnostic égal mauvais traitement.

En tout état de cause les enjeux stratégiques, géopolitiques, Idéologique énergétiques migratoires et sécuritaires se disputent la prééminence du dossier dans le Sahara Malien.

Les Touaregs de MNLA comme le Capitaine Sanogo et ses camarades soldats maliens se sont fait d'illusions sur la complexité de la situation dans la région . Les ANSARS EL DIN  et les puissances occidentales sont chacun en ce qui le concerne savent ce qu'ils veulent dans cet imbroglio de haut stratagème scientifiquement orchestré dans les dédales des services spécialisés.

 Le dénouement de ce nœud gordien est désormais confié aux chefs d'État Africains. Ce casse tête chinois emporterait dans la foulée surement quelques uns d'entre eux. Que ceux qui sont en male d'audience internationale lorgnant dans cette direction se préparent au terrible boomerang qui leur serait imparable et fatale.  

Le désert malien risque d'ensevelir des systèmes entiers s'il ne devient pas le tendon d'Achille de toute l'Afrique.

Toute m'éprise sur l'analyse des données historiques, environnementale, politiques, stratégiques et idéologiques de cette question du Sahara malien et de ses implications multidimensionnelles serait suicidaire à plus d'un titre.

Pour qui on fait la guerre? À cause de nos frères maliens? Sûrement qu' ils ne souhaiteraient pas une intervention étrangère furent-elle Africaine. La conscientisation des maliens est suffisante pour balayer leur maison. Pour peu qu' on veuille bien leur donner des armes et les moyens nécessaires pour faire face à cette rébellion. Pourquoi dés le départ c'est l'internationalisation qui est programmée? Dans quel but,  L'argument selon lequel le Mali manque un gouvernement crédible ne peut pas justifier la livraison de ce beau pays à un désordre infernal assuré.

À cause de l'UA/NU?

 À quelle occasion ces sigles qui se comportent comme des clubs d'intérêts particulier on réussi à résoudre un problème? Les voici en RDC ils ont plus de quinze ans, au Soudan ils ont plus de cinq ans et en Somali; pour quel résultat? Rien n'est moins sur qu'ils apporteront un plus aux maliens et au Mali.

À cause des puissances occidentales?

 Onze ans après leurs gigantesque intervention que se passe t-il en Afghanistan; ils sont entrain de s'éclipser une à une et en 2014 ils livreront  Hamit Karzaye aux talibans à moins qu'il dégage dans leurs fourgons comme il est venu.

 L' Irak, est abandonné dans le désordre confessionnel et départemental. Il n'échappera  jamais à un émiettement assuré tant les tentations séparatistes sont grandes et impulsées par des poids sunnites et Chiites qui pèsent sur ce géant de l'Histoire de l'humanité.

 Contre qui on fait la guerre au mali?

Contre les Touaregs? Ils sont très solidaires et ils se tendent de la Libye au Mali en passant par le Niger et l'Algérie et ils ont désormais pour allier indéfectibles les Toubous en Libye au Tchad et au Niger sans oublier les autres minorités qui longent le Sahel de la Libye au Mali. Cette nouvelle donne qui se tisse en ce moment pour mieux se défendre est une force qui compte aujourd'hui dans la région.

Contre les Islamistes? Nous avons vu ci-haut les ramifications complexes de ce monstre sorti de propre laboratoire de ses ennemis d'aujourd'hui qui reviennent en lui en Syrie comme le retour à un ancien amour.

    Les traitements de choc ne règlent rien lorsqu'ils partent du mauvais pieds. La violence engendre toujours le double. Boko Haram au Nigeria est l'arrière petite fille de IZALA. Un Salafisme né dans les années 60. Avant la mort de leurs charismatique leader Aboubakar Goumi, ils se sont éclatés et Le Maitasina et né. Il a été durement frappé par la police nigériane qui n'a pas lésiner sur les moyens pour les réduire à néant. Tapis un moment dans l'ombre, Ils sont apparus sous l'appellation Boko Haram et sa branche Kata Kalou. Ils sont plus violent que jamais et les méthodes avec lesquelles ils sont combattues vont renforcer leurs influence dans la région. Ils se déclarent maintenant alliés de Ansars El Din au Mali pour la simple raison qu'ils prônent tous l'application de la charia qu'ils ne soutiennent en fait que de bout du lèvre puisque qu'ils n'y comprennent rien dans cette foret de la religion.

Les candidats  à l'aventure du désert Malien doivent se tourner deux fois avant de se décider. Pour mes frères Tchadiens Fortement sollicité pour cette opération  je leur demande de faire attention. "Almi Hami ma li-ib Dfadé, Dabital bir Ma li-ib Amyanin wa Djogollo ma li-ib Ouroudja".

 Le 3 Aout 2012

Aboulanwar M.Djarma.