Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

2047950_e2b2368c-b5a0-11e1-8468-00151780182c_640x280.jpg

 

Législatives : Le symbole Seybah Dagoma

Quand Seybah arrive, le soleil est là! » Pierre Aidenbaum, le maire du IIIe arrondissement de , et suppléant de Seybah Dagoma, décide de laisser son imperméable chez un commerçant ami du quartier le temps d’une éclaircie, hier après-midi, pour aller tracter avec « sa » candidate.

Costume-pantalon noir et corsage blanc, la candidate , elle, s’inquiète de la mobilisation pour ce 2d tour.

« Autant dire que c’est déjà joué! » vient de lui confier dans la rue une dame qui a en son score (43,60%) au premier tour dans cette 5e circonscription de Paris (3e et 10e arr.). L’UMP Benjamin Lancar arrive loin derrière avec 21,30%. « Mais non, rien n’est fait, je compte sur vous! » répond Mme Dagoma à la passante. Un peu plus loin, une autre habitante de cet arrondissement du cœur de la capitale la rassure : « Ne vous inquiétez pas, de toute façon je vote à gauche depuis que je suis née! »

Sauf catastrophe électorale, Seybah Dagoma sera donc députée dimanche soir. Seule Noire d’origine africaine dans l’hémicycle. « Les gens mesurent le symbole que représente Seybah : femme, jeune, issue de la diversité », assure Cyrille Peyraub, militant PS du Xe. Née à Nantes en 1978 de parents venus du Tchad, Seybah a grandi à Sarcelles (Val-d’Oise). Sa mère, cantinière, élève seule cette grande fille qui deviendra avocate spécialisée dans le droit des affaires dans un cabinet américain. Hostile au communautarisme, Seybah Dagoma veut représenter la « diversité sociale et la diversité des parcours ». Sa priorité : lutter contre les discriminations sociales.


Le Parisien