Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Squat_GonesseVenus illégalement d’Erythrée, du Tchad et du Soudan, une soixantaine d’immigrés se sont installés il y a  deux mois à Gonesse (95). Suivant en cela les conseils des associations gauchisantes, ils ont investi un immeuble promis à la destruction.

Durant plusieurs semaines, ces migrants ont bénéficié d’un toit, d’eau et d’électricité gratis. Tant que les choses étaient ainsi, ils ne se sont bizarrement pas manifestés, confort – même relatif – oblige ! Puis, l’eau leur ayant été coupée cette semaine, ces futures Chances pour la France, ont soudainement pris conscience de la « cruauté » de leur sort, et tentent aujourd’hui d’émouvoir le français moyen, dans les colonnes du Parisien.

 

« Nous ne mangeons qu’une seule fois par jour » raconte Ahmed, ajoutant : « La mosquée nous dépanne un peu ». Pour l’anecdote, sur la photo illustrant l’article, on constate que les repas partagés sont à base de dattes, lait fermenté, etc. : il s’agit clairement d’un moment de rupture du jeûne de ramadan. Le fait de ne prendre qu’un repas par jour est donc avant tout dicté par la foi musulmane de ces « réfugiés »… Ce que l’article omet évidemment de préciser ! Sans doute ces futurs assistés sociaux désiraient-ils imiter nombre de leurs congénères : réquisitionner un bâtiment public ou privé, ne rien payer, et vivre d’activités plus ou moins licites, laissant aux vrais citoyens le soin de payer pour eux impôts, RSA, CMU, AME et autres allocations, tandis qu’eux mettraient leur argent de côté. Mais… En commençant à faire murer les accès au lieu, la Mairie a mis à mal ce projet.

Du coup, Aziz s’emporte : « En Afrique, tout le monde nous dit que la France est le pays des droits de l’homme. Pourtant, notre vie ici est pire qu’au Darfour » ! En toute humanité, nous ne saurions que trop recommander à ces victimes de « l’odieuse République française » d’aller tenter leur chance dans un pays plus proche de leur culture et de leurs aspirations : Algérie, Niger, Arabie Saoudite, Iran… En sachant toutefois que cela impliquerait pour eux de renoncer à une vie passée aux mamelles nourricières de la France laborieuse, puisque peu de pays sont assez suicidaires pour accorder aux ressortissants étrangers plus de droits qu’aux nationaux. Chiche ?

Quoi qu’il en soit, nous avons par cet exemple la confirmation qu’une « Certaine idée de la France » est de plus en plus répandue dans le monde : celle d’une nation à qui l’on peut tout prendre, sans jamais rien lui donner.

Source: http://www.nationspresse.info/?p=109902