Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 images-copie-12

Présidence de la Commission de l'UA : Le Gabon stupéfait par le soutien du président Déby à la candidature sud-africaine

 

Le ministère gabonais des Affaires étrangères a exprimé sa « stupéfaction » face au soutien apporté par le Tchad à la candidature de l’Afrique du sud à l’élection du président de la Commission de l’Union africaine (UA), rapporte un communiqué rendu public à Libreville.

Le communiqué est une réaction à la déclaration faite le 11 avril dernier sur les ondes de la Radio France internationale (RFI) par le président tchadien, Idris Deby Itno, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), apportant son soutien à la candidate sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.


Ce faisant, le ministère gabonais des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de la Francophonie, chargé du NEPAD et de l’intégration régionale dit avoir pris acte de la déclaration du chef de l’Etat tchadien. Toutefois, souligne le communiqué, Libreville tient « à marquer sa stupéfaction parce que cette déclaration est contraire au communiqué final de la 15ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC, tenue à Ndjamena le 15 janvier 2012, qui apporte notamment son plein soutien au renouvellement du mandat de M. Jean Ping à la présidence de la Commission de l’UA ».

En outre, poursuit le communiqué, « le ministère gabonais des Affaires étrangères se pose la question de savoir si la déclaration a été faite par M. Idriss Deby Itno dans le cadre de ses fonctions de président du Tchad ou en qualité de président en exercice de la CEEAC ».

Créée en 1983, la CEEAC regroupe l'Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Gabon, le Congo-Brazzaville, la République démocratique du Congo (RDC), la Guinée-Equatoriale, Sao Tomé et Principe et le Tchad.

Mme Zuma et M. Ping, candidat à sa propre succession, ne s'étaient pas départagés lors de l'élection organisée le 30 janvier 2012 à Addis-Abeba, en Ethiopie.

 

SOURCE: http://www.lesoleil.sn