Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

prisonniers.jpg
                             
Mahamat Nour Ahamed Ibedou
Ctddh.ongatchad@yahoo.fr BP:5839 N’Djamena Tel: 92 10 69 83

 

*******

Communiqué de presse N°34

 



La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (CTDDH) informe l’opinion nationale et internationale que sur la base d’informations confirmées par des sources concordantes issues des témoignages d’anciens prisonniers faisant état de l’existence des traitements inhumains et dégradants régulièrement infligés aux détenus de la prison d’Amsinéné par les gardiens, une mission dirigée par le Secrétaire Général Adjoint de la CTDDH s’est rendue le mercredi 24 juillet 2013 sur les lieux afin de procéder à une visite de cette prison.
Détentrice d’une autorisation de visite N°21/PR/PM/MJAPPBG/SG/SGA/DGAPRS/12 dont la date d’expiration est le 1er Septembre 213, la mission s’est présentée à l’entrée de la prison ; cette occasion lui a permis au passage de constater que les gardiens se livrent à des rackets des parents des détenus en prélevant systématiquement 500 f CFA avant d’accepter de leurs faire rencontrer le prisonnier pour quelques minutes ; cela est d’autant plus inadmissible que ceci se passe sous les yeux des régisseurs.


La Mission de la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains s’est vue opposer des prétextes fallacieux par les gardiens et les régisseurs pour l’empêcher d’entrer dans la cour de cette prison ; c’est ainsi que la mission était obligée de revenir à trois reprises ; à chacun des passages de la mission, le régisseur appelle son supérieur le directeur de l’administration pénitentiaire qui demande à la mission de revenir à une date qu’il fixe lui-même à chaque fois ; au quatrième passage de la mission, un des gardiens a permis à la mission d’entrer dans la cour de la prison, ce qui lui attira les foudres du régisseur qui aussitôt saisi par téléphone son supérieur hiérarchique qui lui intime l’ordre de faire sortir immédiatement la mission de la prison et lui dire de revenir lundi prochain.


Le bref passage dans la cour a suffit à édifier la mission sur le sort réservé aux détenus : la cour elle-même a du mal à contenir les prisonniers, et cela donne une idée de leur nombre par cellule quand la nuit tombée, les gardiens les y confineront ; à voir le nombre de cellules et leur étroitesse, il est très facile d’imaginer le calvaire de ces détenus. Indignée par le comportement du régisseur le chef de mission a tenté de saisir le procureur Général qui, après avoir identifié son interlocuteur au téléphone a interrompu l’appel et fermé l’appareil.
Face à cette volonté manifeste du gouvernement de refuser la visite de la prison d’Amsinéné à la C.T.D.D.H malgré son Autorisation Administrative, alors qu’elle l’avait permises dans le passé à certaines ADH , le Comité Exécutif de la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur cette violation du droit de visite de la CTDDH aux détenus dans les prisons du pays.
La CTDDH rappelle au Gouvernement :
- Qu’elle ne renoncera jamais à faire connaitre au grand public les vraies conditions de détention et de séjours des prisonniers dans les geôles du Tchad.
- Qu’elle possède le moyen d’être informée dans les détails des mauvais traitements exercés à l’encontre des détenus dans les prisons tchadiennes y compris dans les véritables mouroirs que sont les prisons de Koro - toro et de Moussoro ainsi que celles illégales disséminées à N’djamena et en province.
- Qu’elle n’abandonnera jamais son rôle qui est de défendre les droits humains où qu’ils se trouvent et que ces moyens dilatoires utilisés par les autorités pour l’empêcher de pénétrer dans la prison d’Amsinéné sont la preuve que les informations reçues concernant les mauvais traitements sont fondées.

Fait à N’djamena le 01 Aout 2013
Le Secrétaire Général
Mahamat nour Ahmet Ibedou