Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Il y a quelques mois de cela, le groupe Somdia, majoritaire actionnaire de la Compagnie Sucrière du Tchad-CST avait envoyé son DG au Tchad pour une extension de périmètres de cultures de canne à sucre et construction d'autres usines. Ce qui sous-tend que la CST se porte bien économiquement.


Subitement on apprend une compression de ses travailleurs pour de raisons encore économiques, cette fois-ci, liées à la concurrence déloyale exercée par de personnes véreuses qui importaient du sucre de la Libye, du Soudan et meme du Cameroun. Daoussa Deby serait un pourvoyeur de ce marché parallele qui tuerait la CST. Celle-ci, incapable de doigter les tous puissants fraudeurs, déverse sa colère sur les travailleurs dont 600 sont en licenciement pur et simple.


La CST voit bien le fauve recherché mais se louvoie en cherchant les traces du fauve.


Pourquoi ne pas adresser une requête aux autorités pour stopper l'introduction frauduleuse du sucre par les véreux du régimes au lieu de foutre en l'air l'avenir de 600 pères de familles tchadiennes?
Par ailleurs, la CST n'a-t-elle pas longtemps permis à son ancien directeur commercial, Hassan Touka, de se sucrer sur le dos de la population en surfacturant les pains de sucre à la sortie de l'usine. Cette concussion a été decouverte et mise fin par le PDG Ibrahim Badji. Ce qui a failli faire Peter les plombs de Touka qui a perdu toute sa raison pendant deux mois. Il a fallu 50 marabouts nigérians pour remettre en place les fils et les câbles électriques du cerveau de Hassan Touka.
Apparemment le groupe Somdia privilégie un système de tricherie et de pillage en broyant ses travailleurs compte tenu de la porosité des lois tchadiennes qui ne protègent pas ses citoyens.

Mht Bodolou Mbodou