Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Pascal-Affi-N-Guessan.jpg

L’appel pathétique et émouvant lancé par M.Pascal Affi Nguessan, président du Front Populaire Ivoirien (FPI),  à partir de la Télévision de Côte d’Ivoire (TLCI) en direction des partisans de Laurent Gbagbo et d’Alassane Ouattara afin de renoncer aux violences armées, atteste à juste titre aux yeux des observateurs africains et internationaux de la crise ivoirienne que les Ivoiriens dans leur ensemble sont enclins de faire la paix et de se réconcilier au nom de l’unité nationale.

 

Cet appel de paix, de pardon, de tolérance et dépassement, est un message significatif et courageux qui mérite d’être encouragé et salué au niveau africain et invite à la solidarité le peuple ivoirien et tous les acteurs de ce pays qui a évité de justesse une tragédie.

 

Le clivage en Côte d’Ivoire n’est guère insurmontable, car les Ivoiriens musulmans comme chrétiens sont brassés par le mariage,  autres liens fraternels et amicaux. Ils ont envie de vivre ensemble en écartant le spectre de haine tribale, confessionnelle et autres démons de fracture sociale.

 

Il y a lieu d’espérer qu’avec l’avènement d’Alassane Ouattara aux affaires, un homme dont le charisme et l’envergure présidentielle constituent à ne point douter des atouts majeurs pour son pays et l’Afrique noire toute entière.  Homme de paix, Alassane Ouattara incarne en Lui la tolérance et l’amour du prochain.

 

Aujourd’hui, plus que jamais, les Ivoiriens et Ivoiriennes ont besoin du soutien de leurs frères, amis africains et de la communauté internationale dans sa composante intégrale pour les aider à se réconcilier afin de préserver la cohésion sociale et nationale.

 

Pour aider le peuple ivoirien à oublier les années douloureuses de guerre civile fratricide, il convient que les uns et les autres s’abstiennent des propos provocateurs et des déclarations incendiaires tendant à remuer  les plaies et autres ressentiments.

 

L’appel de M.Pascal Affi Nguessan, président du FPI, marque un tournant historique pour une réconciliation sociétale et nationale pour la Côte d’Ivoire qui doit rattraper son retard et  retrouver sa place de locomotive dans l’échiquier africain.

 

La Côte d’Ivoire !

 

La rédaction de makaila