Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

73265019

Bonjour, Mak !

 

Ici, les évènements vont vraiment à fond de train ! Il faut être un marathonien de haut niveau pour épouser leurs rythmes. Sinon, on devient fataliste et on subit. Le pouvoir et les siens tondent la laine sur votre dos. Moi, je me laisse rarement distraire. Tu l’as appris bien avant moi peut-être, Mahamat Bachir se remet en selle !  Comme il fallait s’y attendre, Abdelkerim Souleyman Terio quitte la barque. Oui, comme il fallait s’y attendre parce que ce dernier a osé, soutiens-toi, faire une déclaration assez courageuse demandant à IDI de commencer son contrôle des biens mal acquis par ses parents. Une vraie audace, non ?

 

Pour ce qui est de la thèse d’un coup d’état, laisse-moi rire, Mak. Mais, j’invite les Tchadiens et la communauté internationale à la vigilance. Le coup d’état des Zagawa n’est pas le moyen de nous départir des Zagawa. Je parle (ou j’écris) sans haine. IDI étant fatigué à en croire les siens, le coup de force est le meilleur moyen pour les Zagawa de conserver le pouvoir. Ils vont en profiter pour éliminer tous ceux qui peuvent faire obstacle à leur entreprise. Une autre suite de février 2008 est en préparation ! Ils organiseront ensuite une mascarade électorale pour conserver le pouvoir. Il y a longtemps que cela se susurre ici. Ses parents ont comme seule préoccupation comment garder indéfiniment le pouvoir qui risque de leur échapper en cas de décès du chef de l’Etat. Mak, ces gens ont fait du mal à tout le monde. Il semble que beaucoup de gens les attendent après leur règne pour leur régler le compte. Alors ils disent qu'il faut prendre ainsi le pouvoir, effacet les traces de leurs détournements pharaoniques et de leurs meurtres hors du comun avant de remettre le pouvoir à un autre citoyen. Autrement dit, au moins une bonne dizaine d'années de diète particulièrement amère encore ! Mais, la constitution est claire là-dessus : elle dit qu’on organise une élection présidentielle 45 jours au moins 90 jours au plus après l’ouverture de la vacance. Tandis que le Président de l’Assemblée nationale (même s’il est mal élu et a mille problèmes en Justice) assure l’intérim. Que cela soit clair pour tous. Si nous sommes épris de paix et de justice, qu’on s’aligne derrière la constitution et laisse IDI mourir pour postuler conformément à la constitution.

 

A vrai dire, hier, après la lecture du « droit de réponse à Dilla Lucienne » (retiré depuis !), j’ai retenu ma chronique. Je me demande s’il faut dire « droit de réponse » ou « droit d’injures » ! Dilla Lucienne et Ursule Tourkounda, deux sœurs, non ? Dilla Lucienne et Ursule Tourkounda, deux Tchadiennes, non ? Dilla Lucienne et Ursule Tourkounda, deux camarades, militantes du MPS, non ? Dilla Lucienne et Ursule Tourkounda, deux Tchadiennes qui, au sein de la Renaissance, œuvrent pour le bien-être d’un peuple, non ?

 

Alors, pourquoi tant de déchirements entre elles ? Pourquoi tant de bassesses écœurantes entre elles ? Quelles images donnent-elles de la femme tchadienne ? Est-ce de cette manière que Winnie Mandela, feue Wangari Maathai, feue Cesaria Evora, Ellen Johnson Sirleaf ont fait, font et feront la fierté de l’Afrique ? Est-ce de cette répugnante manière que ces deux dames pensent édifier la jeunesse tchadienne ? Comment arriveront-elles à construire le Tchad si elles passent leur temps à s’entredéchirer pour des miettes ? A qui profite le crime ? Pas à leurs enfants ne tout cas.   

 

Non, Dilla Lucienne, non, Ursule Tourkounda, chères sœurs, chères mères, honorez-nous un peu. Ne transgressez plus nos us et coutumes. Dites-nous ce qui vous oppose vraiment. Avez-vous un amant commun ? Oui, c’est ainsi qu’on pense chez nous : quand deux femmes se déchirent ainsi, de la manière la plus abjecte, on croie qu’elles roulent avec le même amant. Alors qui est-il ? Idriss Déby Itno ? Comme son nom revient souvent dans la réplique des Ursule Tourkounda.

 

Mais, moi, je sais que, Dilla Lucienne, Ursule Tourkounda,  vous avez des ennemis communs : la pauvreté, l’ignorance, les maladies... Ces maux ruinent vraiment nos espoirs de bâtir autrement le Tchad. Notre peuple est transformé en vache à lait d’une minorité. Hier, dans notre chronique, nous avons dit qu’il souffre vraiment. Aujourd’hui, nous disons  qu’il saigne terriblement à blanc. Il faut arrêter l’hémorragie. Dilla Lucienne, Ursule Tourkounda, aidez-nous à soigner ce Tchad malade. Malade de la turpitude de ceux qui le dirigent. Malade de ces querelles intestines qui ne nous arrange guère. Aidez vos sœurs à atteindre, sinon dépasser, vos niveaux de connaissances actuelles. Inspirez-les de la manière la plus saine, la plus utile, la plus humaine. Considérez-vous comme les dents et la langue : mordez-vous dans la bouche sans laisser entendre vos gémissements. Après la douleur, continuez la lutte pour nous honorer. Pour nous sortir de l’ornière. Pour dire à votre amant commun, le Tchad, que vous méritez bien sa confiance. Que vous êtes les mères de ses enfants. Que vous êtes à vivre en paix pour le bonheur de vos prochains. Peu importe nos religion, région, ethnie, clan, vision politique.

 

Dans cette guéguerre inutile, que dis le MPS ? N’a-t-il pas une commission de discipline, de moralisation et d'assainissement ? Oui, il le faut dans tous les partis pour ce genre de haine superflue. Pour ce genre de diatribe qui ne profite qu’à une minorité, dénigre nos us et coutumes, fait de nos mères, sœurs et épouses la risée des autres. Ce parti doit exclure ces deux dames de ses rangs, les renvoyer dos à dos pour faire jurisprudence. Prévenir les hémorragies des autres.

 

Mak, pour finir, je dis merci aux « Arabes Walat Malick conscient » pour nous avoir donné raison : quand une partie des Arabes nous appelle à faire front contre l’ennemi, l’autre nous dit qu’elle est près à nous combattre aux côtés de ce même ennemi ! Il faut vérifier si Dr Hassane Saleh Algadam Aldjinedi, comme Lol Mahamat Choua, n’a pas juré, sur le Coran, de faire allégeance à Idriss Déby Itno pendant tout son règne. De le soutenir toujours, à toutes les élections, quelles que soient les conditions. Mais, pour les autres fois, Mak, souhaitons que ce groupuscule d’Arabes se montre mieux organisé en confiant la rédaction de leur droit de réponse à des gens plus édifiés. Sans cela, on a l’impression qu’un manipulateur s’est caché pour faire preuve de bassesse et jeter l’opprobre sur ses frères.

 

Ainsi va le Tchad où les gens font le jacques pour les intérêts particuliers !

 

A demain, Mak!