Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

idriss-deby

 

La fin prochaine de Déby ?

  

Par Vourboubé Pierre

 

Bonjour, Mak !

 

Bientôt le dossier Ibni Oumar Mahamat Saleh sur la table d’Ayrault, le premier Ministre français ? C’est ce qui se murmure autour de M. Idriss Déby Itno, notre Général – Président – Sultan. Les gens disent que cela se fera aussitôt après la formation du gouvernement. Donc dans les jours qui suivent. C'est, là-bas, en France, une des priorités, m'apprend-on.

 

Depuis, « le Rassembleur » ne dort pas assez, toujours sur les nerfs. Il voit venir sa fin. Dans le clan, la panique est perceptible. Tout le monde tremble. Les intellectuels lisent les journaux, fouillent sur Internet et tentent de nouer des alliances pour se racheter auprès de M. Hollande. Cent marabouts sont quotidiennement appelés à la rescousse. Tous les soirs IDI et les siens sont scotchés à la télé. Ils analysent tout minute après minute, image après image. Sont-ils enfin conscients que s’il y a un début, il doit avoir une fin ? En tout cas, ils passent des heures à spéculer sur les Tchadiens qui peuvent les tolérer après le coup de balai de M. Hollande. Là, Mak, c’est sensible, je ne peux pas aller plus loin. Mais, je sais qu’il ne porte pas Kabadi dans leur cœur. Est-ce pourquoi il arnaque cet élu du 5ème arrondissement ? Kabadi doit démissionner pour permettre à un autre compatriote de mener à bien la transition conformément à la Constitution.

 

Notre Général – Président – Sultan a déjà prévenu tous ceux qui l’ont aidé dans cette macabre affaire d’assassinat d’Ibni Oumar Mahamat Saleh : « Je vous lâcherai tous », a-t-il clamé haut et fort. Est-ce pourquoi il les a ramenés tous aux affaires pour mieux les contrôler ? En tout cas, son actuel ministre de l’intérieur est au cœur de la tourmente. N’ayant pas pu le  sacrifier par la justice du Français local, Abdoulaye Sabre Fadoul entends, Idriss Déby Itno le crucifiera par la Justice des Français de là-bas.

 

Mak, maintenant, on est sûr que c’est Idriss Déby Itno qui sait où se trouve Ibni Oumar Mahamat Saleh. Notre Général – Président – Sultan a lâchement assassiné ce mathématicien. L’année dernière, deux experts, l’un de la Francophonie et l’autre de l’Union européenne, sont venus ici aux fins d’une enquête sur cette affaire de disparition d’Ibni Oumar Mahamat Saleh. Avant l’entame de leur travail, ils ont sollicité que le Général Chaïbo n’ait aucun contact avec les services de renseignement pour mieux l’interroger. Chaïbo est celui qui est allé arrêter Ibni chez lui en février 2008. L’année dernière, il dirigeait l’ANS quand l’enquête devait commencer. IDI a mis Ramadan Erdoubou à sa place. Aujourd’hui, le volumineux rapport de cette enquête remis au premier Ministre en présence de ses ministres concernés, est clair : l’équipe de Chaïbo a bel et bien remis Ibni Oumar Mahamat Saleh bien vivant à Idriss Déby Itno. Seul ce dernier connaît la suite, ce que notre opposant est devenu. L’enquête n’a pas pu dire ce qu’IDI a fait d’Ibni une fois l’avoir récupéré des mains de ses aides. Autrement dit, seul Idriss Déby Itno peut nous dire où se trouve Ibni Oumar Mahamat Saleh. Pourquoi veut-il sacrifier ses amis ? Un témoin, un militaire Sudiste, vivrait à l’étranger et attendrait le départ de Déby pour revenir nous éclairer sur des pans de  cette affaire. Déby aurait tenté d'assassiner ce militaire quand il se serait rednu compte qu'il avait commis l'eereur de le laisser suivre le déroulement des évènements. Renseigné, ce monsieur aurait pris la clé des champs.

 

Dans ce pays, Me Padaré, le ministre de Léré et du Mayo Kebbi, ne dort pas non plus. En cause, son obsession pour le poste de premier Ministre. Les marabouts défilent par vagues successives chez lui pour l'aider à transformer ce rêve en réalité. Est-ce parce que le chef du gouvernement dispose de deux cent millions mensuellement qu’il gère à sa guise sans justifier ? Me Padaré va chercher ses marabouts au Cameroun. Quand ils viennent, tous sont sûrs de deux choses : notre avocat ne figurera pas dans la prochaine équipe gouvernementale. Et puis, tout ce qu’il veut est irréalisable. Mais, lui, ne les écoute pas de cette oreille. Il semble que Déby, son promoteur en politique, a découvert son vrai visage : selon le palais rose, ce politicard parvenu est un homme indiscret et très versatile. « C’est à toi seul que je révèle cette information. Alors garde-la pour toi », est ce que Me Padaré répète à ses cent supposés confidents par jour. Avec cette attitude, il ne se rend pas compte qu’il propage lui-même les secrets. Quand ses amis se retrouvent, ils rient de cette indiscrétion de Me Padaré. Il paraît que Déby cherche le moyen le plus indiqué de l’écarter à jamais.

 

Me Padaré a envoyé ses hommes quêtés dans un village au nord du Cameroun. Ces émissaires sont rentrés dans un piteux état : mécontents de leurs actes, le chef du village où ils sont allés les a copieusement tabassés. Samedi, le chauffeur de M. IGNAZIANKI PATCHANNE SAMUEL (l’instituteur le plus riche du Tchad, l’homme qui a mis à genoux la Mairie de Léré), Samedi donc est alité voilà presqu’un mois ! Retour de manivelle de leur ensorcellement contre les autres ? Ce monsieur est incapable de mouvement, totalement paralysé. Les gens craignent qu’il meure. Il aurait vu un tradi-praticien et se porterait mieux, selon les dernières informations receuillies auprès de sa famille. Une éventuelle plainte contre Me Padaré ? Rien n’est à exclure. Au lieu de gérer ces affaires, Me Padaré aurait mis tous ses ex-amis de l’Undr sur écoute téléphonique. Il leur taille des croupières par tous les moyens. Quand la veuve du chef de Matta - Léré l'appelle, Me Padaré ne décroche pas !

 

Est-ce par les fétiches que Me Padaré a pu se faire une réputation au barreau ? Ses collègues doivent faire très attention quand il reprendra la toge après ses errements politiques dignes d’un enfant.

 

Dans tout cela, Mak, vois-tu Kebzabo à la primature au moment où Déby est presqu’à la porte de sortie ? A quoi lui servirait cela pendant que le pouvoir est en déconfiture totale ? En tout cas, la nouvelle fait le tour. Kezabo l’aurait démentie pendant sa tournée au nord. Ses partisans ont beau dire que cela n’est pas possible mais, les gens jurent qu’il sera le prochain premier Ministre du Tchad ! L’un des propagateurs de l’information m’a dit que le décret allait être publié le lundi dernier. J’ai gardé l’information pour attendre l’évènement. Je constate que Nadingar continue de diriger l’équipe pourrie autour du PR. Me Padaré n’a pas cessé de faire défiler les marabouts pour remplacer Nadingar. J’attends un démenti officiel de l’UNDR.

 

Une autre rumeur me dit que les Chinois ont capturé un monstre à Léré. Son image circule au Tchad, à travers la messagerie des téléphones portables. Ce monstre, Mak, a une tête bizarre, apparemment d’humain, très poilue, difficile à décrire. Le reste du corps est celui d’un gros serpent ! Il possède des maigres membres supérieurs qui ressemblent à ceux d’un amphibien. On m’apprend que c’est le mâle qui a été capturé alors que la femelle a été tuée. On me dit aussi qu'informé par les Chinois qui l'ont capturé, Idriss Déby Itno aurait appelé Kebzabo qui aurait, lui, recommandé que ce monstre soit remis à sa place, tantôt sous un pont en construction à Léré, tantôt sous un autre qui vient de s’écrouler dans la même ville ! Est-ce le monstre qui nous débarrassera de Déby ?     

 

Enfin, comment serait une journée sans une nouvelle sur les frasques de nos ministres ? Fade et insensée. Depuis que les DAFM ont été suspendus, dans les ministères, les gens se débrouillent comme ils peuvent. A l’action sociale, selon des sources dignes de foi, la ministre s’enferme avec son frère et sa sœur pour octroyer les marchés de manière que tu connais, gré à gré, m’apprend-on.