Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

73265019

Bonjour, Mak !

 

Mak, qu’est-ce qu’une pétition ? Je n’ai pas la prétention de répondre à cette question. Je n’ai pas non plus l’ambition de tout connaître. Mais, je pense que ce que nos bloggeurs ont initié pour demander la libération de MSA et des autres prisonniers manque de sérieux. Alors pourquoi les prendre au sérieux ? Qui sont ces autres prisonniers ? Ils ne le disent pas ! Si c'est le pouvoir qui nous a tendus un piège dans le sens de voir la popularité de MSA en s'inspirant du cas Gali, bravo, il a réussi son scoop: très peu de gens vont signer cette farfélue pétition. Donc Idriss Déby Itno ont les mains libres pour aller jusqu'au bout de leurs intentions macabres contre ces prisonniers. Nous avons en mémoire les cas de feu Djibrine Dassert, de Zène Bada, de l'Imam kidnappé et bien d'autres.

 

J’ai suivi la pétition de Gali : on ne peut pas comparer les incomparables. Gali est victime de sa popularité. Le MPS avec ses gros moyens, ne le voyait pas lui ravir la vedette dans le Lac Iro pendant les législatives. Mais, avec les moyens du bord, Gali a réussi cette prouesse d’envoyer Kabadi est les siens divaguer. Je m’arrête là.

 

a mon humble avis, MSA est tombé dans le piège du pouvoir qui cherche des boucs émissaires pour se blanchir aux yeux de la communauté internationale. En effet, quand on crie impunité, les regards se tournent vers nous. Quand on parle de détournements, les gens nous regardent. Lorsqu’on évoque la corruption, c’est sur nous que les autres braquent les yeux ! Alors il faut faire semble de lutter contre ces phénomènes en envoyant quelques personnes en prison.

 

Dans tous les cas, pour Gali, l’initiative est venue de l’extérieur, par des gens qui n’avaient aucune accointance familiale avec lui. Les deux premiers noms des signataires de cette pétition le prouvent : Antoine Bangui (un Gor) et Marie-José TUBIANA (une Française). Ils y ont tout mis : les faits, les objectifs de la cabale contre cet élu du peuple, les conséquences de silence notre silence, les raisons d’une mobilisation pour la libération de Gali, etc. Ensuite, une congrégation religieuse est entrée dans la danse. Mathias NGARTERY en personne est monté au créneau pour exiger sa libération.

 

Nos amis peuvent s'en inspirer pour exiger la libération de MSA et des autres prisonniers. Dans tous les cas, nous les avons suivi avec l'affaire Ibni Oumar Mahamat Saleh. L'imam de la mosquée de N'Djaména aurait participé à la torture de cette grande figure de la politique tchadienne. A cette occasion, il aurait dit que Ibni Oumar Mahamat Saleh n'est pas un musulman ! En cause, son désir de barrer la route à Idriss Déby Itno, un vrai musulman qui a cent femmes ! Un authentique musulman aux mains entachées de sang d'innocents. Un extra musulman qui refuse de l'eau à boire à ses concitoyens, qui dépense une fortune alors qu'il vit au milieu d'une forêt d'affamés. Un sérieux musulman qui marche sur les cadavres pour garder son trône, un franc-maçon. 

 

Dans les milieux musulmans on murmure le cas de l’imam disparu. Certains disent qu’il a été kidnappé. Ceux-là portent un doigt accusateur sur l’ANS et la garde prétorienne du président de la République. D’autres parlent de disparition pure et simple. Mais, personne ne veut monter au créneau pour exiger des explications. Ses parents ont-ils porté plainte contre X ? On dit que l’affaire est sensible.

 

Comme dans tous les milieux, les mouchards du pouvoir sont nombreux dans les cercles du nord. Ils vont et viennent comme bon leur semble, près à tout. Ilssont plus actifs là-bas que partout ailleurs. Les gens ont alors peur de parler, de réagir. Quand un audacieux ose, on l’arrête, le torture et il meurt. Les autres se taisent. Lorsque le pouvoir voit que l’affaire peut aller loin, il utilise l’argent pour diviser les gens. Des fois, on brandit l’étendard de tout le temps (la religion) pour faire bloc contre l'ennemi de toujours, le Sudiste, quitte à laisser les pauvres subir ! Après, Idriss Déby Itno et les siens frappent ailleurs. Toutes les communautés du nord sont victimes de leurs exactions. Mais, le nord est la chasse gardée d’Idriss Déby Itno. Il ne veut pas qu’un seul Nordiste relève autrement la tête. Autrement dit, il ne veut pas qu’un seul ressortissant du nord devienne populaire au point de lui faire ombrage. Il les étouffe, fait tout pour être seul maître à bord. Il fait donc obstacle à ces étoiles qui tentent de s’exprimer autrement qu’à travers le MPS. Les plus récalcitrants sont morts ou en exil.

 Sans transition, Mak, j’ai lu les réactions de nos amis suite à notre dernière chronique. L’un d’eux veut-il m'intimider? Assure-toi, Mak : il m’a plutôt bien fait rire en disant que la maltraitance des domestiques sudistes par les nordistes était fausse. Il m’a invité à « arrêter de mentir et de dire du n’importe quoi sur des nobles personnes. » Nobles personnes ! Je ris encore.  

 

D’habitude, je refuse de faire le jeu des partisans de la cristallisation du débat en question nord – sud. Pour moi, il y a un peuple qui souffre. Le nord et le sud constituent un bloc : le Tchad. Nous souffrons tous du système mis en place par le MPS pour permettre à Idriss Déby Itno et les siens de s’enrichir. Ces gens ont arraché notre lutte pour nous saigner. D'ailleurs Idriss Déby Itno est impliqué dans les quarante mille victimes d'Hissein Habré.

 

Mais, Mak, notre ami bloggeur m’oblige à ce débat qui ne m’honore pas. Grâce à lui, j’ai tout de même appris que le salaire d’un domestique est égal à l’argent qu’on lui verse plus les trois repas par jour qu'on lui offre. Félicitations à ce monsieur ! J’ai aussi appris que les nordistes mangent trois fois par jour. Pourtant, on dit que la famine sévit au nord !

 

Ne jetons pas l’opprobre sur tout le monde. Que notre bloggeur sache que nous suivons tous comment le pays est géré. Nous côtoyons tous ses « nobles personnes », du matin au soir. Des fois, nous les frottons pendant les nuits aussi, dans les auberges, les bars et les autres coins lugubres de la capitale. J’ai simplement honte pour la majorité et je me demande si les acteurs des barbaries que nous décrions tous sont des musulmans. J’insiste que le nord de N’Djaména est un enfer sur terre pour ces employés domestiques. Nous sommes tous surpris qu’ils y aillent toujours malgré la souffrance qu’ils y endurent. Des fois, ils perdent leur vie dans des actes de magies, des faits sensés enrichir leurs maîtres. J’insiste aussi qu’ils sont amenés dans les localités du nord où le martyre est plus cruelle pour la majorité. Et Mak, je vois ce bloggeur parmi ces cruels qui torturent ces domestiques pour un verre cassé, une cuillère perdue, un habit usé qui se déchire pendant son lavage… Un bloggeur parmi les gens qui versent une partie des salaires en nature, l’autre en espèce ! bravo à lui, Mak.