Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

shebabs
En Afrique, il y a toujours des faits extraordinaires qui corrobore bien avec l'existence d'une force surnaturelle qui punit les injustes qui utilisent une force disproportionnée contre les faibles.

L'Ouganda, ce pays d'Afrique australe, impudique, bomba sa torse en envoyant sa soldatesque pour rétablir l'ordre en Somalie, un État néant, sans président depuis 24 ans. Il intègre alors l'AMISOM, cette clique cliquetant de l'Onu, pour traquer ces énergumènes barbus appelés shebabs, des églefins qui sont durs à cuire aussi bien sur terre que sur mer. Sur la terre, ils sont de bombes ou de preneurs d'otages, sur mer il sont des pirates qui osent s'aventurer en haute-mer sur de simples pirogues de pêche au maquereau. Incroyable!
Ouganda avec ses 3600 froukhs ou bâtards en tchadiens, aidés des yankees se positionne comme le grand contributeur dans l'AMISOM et en est fier. Il y a deux jours, pour frapper par air les pauvres shebabs, il envoie 3Mi24 et 1Mi17 en traversant les territoires montagneux kenyans.
Les shebabs se prosternèrent et demandèrent à Dieu de mettre sa main entre eux et ces hélicoptères infâmes. Mieux on lui demanda de détruire ces oiseaux meurtriers de l'Ouganda.
Les anges de Dieu s'embusquèrent dans les zones denses et montagneuses du Kenya. Un à un, les hélicoptères ont été précipités au sol. Il s'y crée une sorte de Triangle de Bermude qui gobait des bateaux et des avions, mais cette fois-ci c'est le triangle terrestre d'Al-chebab dont l'épicentre est au Kenya.
Alors qui a dit que les shebabs n'ont pas la baraka de détruire leurs ennemis à distance?
Sans être superstitieux je puis vous dire que ces barbus ont plus d'un tour dans leurs poches. Ils peuvent faire appel aux anges comme ce fut lors de la guerre prophétique de Houd près de la Mecque où les anges ont épaulés les moudjahidines.

Correspondant particulier.