Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Bonjour cher compatriote,
 
j'ai decouvert ton compte par hasard et depuis je le consulte dès qu je peux; cela dit je t'ecris pour te faire part de ce que vivent des stagiaires envoyés par le ministère de la santé pour une soit disant specialisation en France. merci si tu le juge utile de le relayer dans ton blog:

*********************************************************************************
 

Dans le cadre de la construction du nouvel « hôpital moderne » de N’djamena sis au quartier N’djari , le gouvernement tchadien a décidé d’envoyer en formation des agents du ministère de la santé : il s’agit de 8 médecins et de 6 infirmiers et techniciens. Il était prévu donc une formation théorique et pratique pour tout le monde et dans quelques temps, le Tchad aura des nouveaux spécialistes affectés à cet hôpital et les tchadiens n’auront plus besoin d’aller se faire soigner à l’étranger : parole de Deby. Mais comment former des spécialistes quant ces agents sont là pour 6 mois et un an. Une spécialisation, c’est 3 ou 4 ans.

 Une fois ces valeureux fonctionnaires arrivés en France, les choses ne se passent pas comme le ministère leur a dit. D’abord, il n’ya pas de cours théorique et en pratique, ils ne sont que des observateurs dans les différents services où ils sont affectés. OBSERVATEURS veut dire qu’ils n’ont pas le droit d’examiner les malades, ni de prescrire une ordonnance, ni de toucher les appareils (pour ceux qui sont en radiologie ou au laboratoire)……. Le comble, c’est qu’ils n’ont même pas une reconnaissance hospitalière puisqu’ils n’ont pas un encadreur désigné dans leur service respectif. Ce qui veut dire que les 6 mois pour les uns et 1 an pour les autres ne seront bénéfiques ni pour ses stagiaires en balade ni pour le Tchad (le grand perdant d’ailleurs).  Cette soit disant formation est pilotée par une société douteuse farouche partisane de la Françafrique : la société française d’équipement hospitalier

Le cout de cette « formation » non diplômante est estimé à 2.500 euros par mois et par agent. Une spécialisation en bonne et due forme dans un pays africain reviendrait à 400 euros par mois et par agent. REFLECHISSEZ DESSUS.     

Le Tchad aura ainsi dépensé 420.000 euros par an pour envoyer ses fonctionnaires en vacance en France. Il aurait été plus simple d’utiliser le 1/3 de cette somme et placer ces jeunes agents au Maghreb ou en Afrique de l’ouest et d’ici 3 ou 4 ans, le pays célébrera l’arrivée d’une dizaine de vrais spécialistes. 

Le comble, c’est que le président Deby n’est pas au courant de ce que font réellement ces agents, c’est ainsi que lors d’une visite du chantier de cet hôpital, il était de déclarer que d’ici 2 ans les tchadiens n’auront plus besoin d’aller à l’étranger pour des soins

Nous vous épargnons des déboires au quotidien que vivent ces agents du ministère de la santé.

BUT de cette info : que les tchadiens ne se disent pas qu’ils ont des compatriotes en spécialisation en France. C’EST FAUX.