Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

gadaye2-1-.jpg

Dr Ali Gadaye, ancien ministre tchadien.

Il est en exil.Chroniqueur politique sur

le Tchad

 

L’opposition politique tchadienne se prépare à s’engager dans la campagne des élections législatives qui auront lieu le 13 février 2011 prochain. Elle s’active; malheureusement elle ira en ordre dispersé. Tout laisser à croire qu’elle a choisi la stratégie du chacun pour soi au détriment de l’unisson.

 

Les auteurs de cette stratégie sont pourtant conscients que celle-ci fait plutôt l’affaire du parti au pouvoir le MPS.

L’impression que donne l’opposition politique est qu’elle s’est « entendue de ne plus s’entendre ». Pourtant les leaders des partis politiques de l’opposition savent qu’aucun parti de l’opposition pris à lui seul ne ferait le poids face au MPS qui dispose de tous les moyens de l’Etat et qui s’appuie surtout sur un mécanisme de fraude bien huilé.

Pourquoi en dépit de cette évidence les opposants politiques tchadiens foncent la tête baissée ?

La première explication que l’on peut donner à cette situation est celle toute simple, la main invisible du pouvoir ; « diviser pour régner ». Portant celle-ci ne peut tout expliquer.

La vraie explication est que Deby a réussi à cadrer les ambitions de ses opposants politiques. L’alternance pacifique n’est plus l’objectif de ces derniers voire elle n’est plus à l’ordre du jour. Ils militent simplement pour devenir Premier Ministre de Deby grâce à l’obtention d’un score qui placerait à la tête de ses concurrents.

Autrement dit, Deby a convaincus ses éventuels concurrents qu’ils n’ont aucune chance face à lui dans une compétition électorale. C’est pourquoi, il leur propose de limiter leurs ambitions à ravir juste le poste de Premier Ministre dont il est prêt à l’offrir au parti politique qui recueille un nombre de voix qui le placerait en seconde position par rapport au MPS qui occupe bien entendu la position de leader.

La logique de ce scénario est un marchandage digne de manigance de Deby qui va chercher à endosser un costume de démocrate grâce à une supposée ouverture à l’endroit de l’opposition politique à qui il offrira le poste de premier Ministre tout en sachant que celui-ci se contentera juste du privilège du titre mais il ne disposera d’aucun pouvoir.

En effet, la réalité du pouvoir se retrouvera bien entendu entre les mains de Deby qui s’appuiera sur une majorité mécanique que la fraude, l’intimidation et la corruption permettront au MPS d’obtenir.

La confirmation d’un tel scénario offrira à Deby la réalisation de deux rêves :

·        Les prochaines élections présidentielles ne seront pour lui qu’une simple promenade de santé ;

·        Le Tchad serait retiré de la liste des pays dont la communauté internationale suit de prés leur manière de respecter le droit de l’homme et surtout leur évolution démocratique.

 

Est-ce que l’opposition politique serait-elle prête à offrir un tel cadeau à Deby ? Si ce pas est franchi, la déception des tchadiens sera grande. Néanmoins l’espoir ne sera pas émoussé pour ce peuple martyr. Il dispose encore des ressources ; il suffit qu’il fasse preuve de persévérance et surtout qu’il sache compter désormais sur soi pour un rebond décisif.

 

Fait le 21 Janvier 2011

 

Dr Ali Gaddaye