Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

C’est Tom Erdimi lui-même, sous son nom de guerre de Beremadji Félix, qui ose nous parler de la Coton-Tchad et nous faire des leçons. Je suis choqué !!


Avant de venir aux autres que Tom qualifie de truands, et s’agissant justement des dossiers de la Coton-Tchad, a-t-il déjà fusillé son frère jumeau Timan Erdimi qui loue actuellement ses services au soudanais ?


Ne vous faites pas d’illusions ! Tous les crimes commis contre les contribuables tchadiens ne seront jamais oubliés!


Ne vous faites pas d’illusions car tiré sur Idriss Deby Itno ne suffit plus aux yeux des tchadiens à vous faire pardonner ou oublier les détournements avérés des biens publics dont vous êtes assurément coupables.  Combien de villas à plusieurs centaines de millions possédez-vous au Tchad et à l’étranger ? Êtes-vous en mesure de justifier  le quart de vos biens ? Où avez-vous travaillé, qui était votre employeur, combien gagniez-vous et combien aviez déclaré en impôts pour posséder des richesses aussi insolentes aujourd’hui ? Et vous, et Deby et ceux que vous qualifiez de truands, vous êtes tous des mêmes individus sans scrupules avec des vices différents. 


Taisez-vous ! Digérez vos défaites militaires et regardez avec nous votre rêve de diriger le Tchad qui se transforme en noir cauchemar
.  On croyait à tort que vous aviez fait de Deby ce qu’il est aujourd'hui, mais votre incapacité et médiocrité (et non mediocricité professeur) à mener une résistance victorieuse nous prouve en réalité que c’est Deby qui vous a fabriqué de toutes pièces.


Les tchadiens sont outrés que des gens que la loi devrait les traiter comme des criminels viennent nous faire de la morale et des critiques. Volez, mangez et taisez-vous en attendant un jour le jugement mais ne tentez pas de vous faire passer pour saints car là, vous touchez  à nos cordes sensibles et vous risquez justement de ne pas comprendre l’expression de nos sensibilités.


On ne vous laissera vous blanchir aussi facilement. Vous vivrez parmi nous avec les biens mal acquis des tchadiens mais vous ne serez jamais des saints parmi nous ! Souvenez-vous! C’est l’essentiel de mon message.


Quand un truand nordiste vaut, aux yeux de Tom, mieux qu’un autre sudiste.


Vous avez titré votre jugement : « Les Brèves de N’djaména : Kabadi et Zene Bada, pourquoi ont-ils été jetés au gnouf ? »  Après avoir fusillé Haroun Kabadi, vous oubliez Zene Bada et vous écrivez à suivre mais je vais  vous dire une vérité que vous seriez probablement incapable de comprendre ou trop orgueilleux pour l’accepter : ce que Deby a très tôt compris et que vous les Erdimi en êtes incapables est qu’aucune rébellion ne viendra du Nord renverser Deby tant que l’homme du Sud ne joue un rôle capital dans le changement.

Cette affirmation est un postulat qui s’impose avec évidence, sans arme mais seulement avec les têtes.  


Vous pensiez que les armes seules suffisent et vous en aviez acheté, les soudanais vous en ont donné. Elles sont là entre vos mains au moment où  je vous parle, vos hommes sont là autour de vous mais impossible d’avancer. Vous tournez en rond et vous régressez même hypothéquant tout. Est-ce que vous vous êtes demandé le pourquoi? Ou alors dites c’est la faute de la France, ce sont encore les français, ce sont les américains…?


Béré Amadjia Sansi
amadjia@gmail.com