Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

GADAYE.jpg

Dr Ali Gadaye,ancien ministre tchadien, aujourd'hui, il est en exil.Chroniqueur politique sur le Tchad

 

Une fois n’est pas coutume nos propos sont cette fois-ci destinés à notre propre camps. La conférence de Paris organisée les 12 et 13 Mars 2011 par les représentants de l’opposition armée résidents en Europe mais ouverte à l’ensemble de la diaspora tchadienne dans la région, constitue une étape importante dans la bonne direction. Sans préjuger des résolutions qui sortiront de cette conférence nous osons croire qu’elles appèleront à rompre avec l’immobilisme qui caractérise depuis quelque temps l’opposition armée. Ne dit-on pas que toute action porte en-elle sa bénédiction ?

L’heure n’est pas à l’immobilisme. Des actions concrètes dans le sens de forger une véritable unité indispensable à la conjecture s’impose. A cet effet, nous exhortons les dirigeants des différentes tendances à faire valoir l’intérêt général sur toute autre considération. La meilleure façon de concrétiser une telle démarche est l’engagement solennel de chaque dirigeant à peser de tout son poids pour réaliser dans le meilleur délai l’unité politique et la fusion des éléments armés de l’opposition armée prélude à une armée républicaine dont le peuple tchadien appel de tout son vœu.

Un chronogramme peut être établi pour servir d’indicateur au bon déroulement de l’ensemble des démarches à accomplir. Le comité de suivi mis en place par la conférence de Paris peut être investi du rôle d’étudier les modalités pratiques permettant la réalisation de cet objectif.

Le temps est considéré comme une épée. Si tu ne sais pas l’exploiter il est censé t’enterrer.

Le monde bouge, l’Afrique et le Tchad aussi. Nous devons en conséquence être au rendez-vous de l’histoire. Et la meilleure manière d’être à la hauteur de ce qui est attendu de nous dans cette phase c’est en allant à l’accomplissement de notre mission dans une réelle unité. Car l’unité est le véritable gage pour réussir à déplacer des montagnes. L’unité de l’opposition armée constitue à elle seule la moitié de l’accomplissement de la tâche qui nous incombe.

Réaliser l’unité parfaite de l’opposition armée n’est pas en soi un miracle. Elle est à la portée de mains. Mieux, elle est en fait le bâton magique qui peut ébranler le régime de N’djamena.

Alors qu’attend on pour passer à l’acte ? Nous pouvons dores et déjà annoncer sans la moindre hésitation la disponibilité du Front pour le Salut de la République (FSR) à mettre les responsables civiles et militaires ainsi que les troupes à la disposition d’un réel cadre unitaire.

 

 

Fait le 21/03/2011

 

Dr Ali Gaddaye

Secrétaire général du Front pour le Salut de la République (FSR)