Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

images-copie-34.jpeg

Réaction à sérieuse déchirure Enseignement Supérieur au Tchad.
Mahamat Bernard



L’Enseignement Supérieur du Tchad sera toujours dans la ligne de mire de ceux qui refusent l’arbitraire. Nous reprenons tout de suite la plume lorsque notre avenir, nous les jeunes est hypothéqué par les décisions impopulaires que prennent les ministres. Hassana Gardoum m’a presque marché sur la langue. Les ministres nordistes qui se sont succédé au ministère de L’Enseignement Supérieur ont brillé par leur incompétence. Ils ne consultent même pas leurs collaborateurs, à savoir les directeurs de service et les conseillers. C’est ce qui explique qu’ils prennent toujours des décisions impopulaires, telles que Hassana a énumérées concernant AHMAD TABOYE. Malheureusement tous les ministres qui se suivent ce dernier temps se ressemblent. Quand est-ce que le Président de la République va-t-il nous nommer un ministre compétent dans ce Département qui se fera respecter de tous, qui n’est pas aigri, qui va se mettre au travail et redonner à ce minist ère ses lettres de noblesse ?

Là où je ne suis pas d’accord avec Hassana Gardoum c’est sur l’usage du terme nordiste qui prête à confusion. Le terme nordiste est-il géographique ou confessionnel. Les habitants du Salamat sont-ils nordistes et par rapport à quoi ? Le ressortissant du Guéra est-il nordiste ? Que dire de celui qui a le sang à moitié sudiste et à moitié nordiste. De plus, de nos jours on a de grands Imams qui sont du sud et de Prêtres qui sont du nord, ce qui contredit votre conception de ce terme. Je pense qu’on doit dépasser ces caricatures, ces clivages et ces préjugés. Je te comprends ce sont ceux qui se disent nordistes ou arabisants qui faussent tout et font des amalgames à tout bout de champ. La nation tchadienne est en construction même si c’est lentement. Laissons-la faire son petit bonhomme de chemin.

Maintenant si je dois me prononcer sur les récentes nominations, à part 3 ou 4 personnes qui ont le profil répondant aux dispositions du décret 828, le reste des nominations ne se justifient en aucune manière, à moins que le ministre possède le secret. Il semble toutefois que Ahmed Djidda Mahamat soit investi d’une mission, à savoir détruire l’Enseignement Supérieur et en particulier l’Université de N’Djamena en faisant l’apologie de la médiocrité et de la bassesse. En fait Mr Ahmed Djidda Mahamat est descendu très bas avec ses nominations. Du jamais vu. Il a confondu la politique et le technique. Il fait du folklore. Qu’il dégage.

Ahmed Mahamat Djidda ne fait qu’appliquer textuellement ce qui se fait à l’Université Roi Fayçal d’Amriguebe où les responsables universitaires Arabes ont pratiquement chassé les enseignants Non-Arabes, restant uniquement entre eux. Présentement l’Université Roi Fayçal est une université 100% Arabes avec un Recteur Arabe à vie, le Dr. Abderahman Al-Mahi. C’est exactement cette pratique qu’Ahmed Djidda veut instaurer au ministère de l’Enseignement Supérieur. Il commence par nommer le Secrétaire Général de son Parti Mahamat Nour Sakine comme Secrétaire Général Adjoint du ministère. Même si le Ministre est renvoyé, son SG et SGA va veiller au grain.

Revenons au problème de TOUKRA qui dépasse l’entendement. Tout le monde sait pertinemment que les deux Facultés de TOUKRA ont été construites pour décongestionner les Facultés d’ArdepDjoumbal, en particulier l’ancienne Faculté des Lettres et Sciences Humaines qui est maintenant scindée en deux Facultés, à savoir Faculté des Langues, Lettres Arts et Communication (FLLAC) et Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FSHS) pour laisser de la place aux deux autres facultés, la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion et la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques résultant de l’ancienne Faculté de Droit et des Sciences Economiques. Mais on ne sait quelle mouche a piqué le ministre pour qu’il se lève un matin et prenne une direction opposée. A-t-il fait un cauchemar ?

Il y a eu justement des altercations à propos des problèmes de salles de classe dans les facultés d’ArdepDjoumbal. Quand le vase déborde, il ne peut que naturellement exploser.Les enseignants et les étudiants sont sur les nerfs lorsqu’ils savent qu’on a construit pour eux des facultés qu’on a finalement déviées à d’autres facultés qui ne sont réellement pas dans le besoin. Evidemment on attend sûrement qu’il y ait mort d’homme au sujet des salles avant d’agir. Ce serait trop tard.

Il paraît que le ministre tient mordicus à envoyer les étudiants en province, car cela lui rapporterait de gros sous !!! Faire de l’argent avec la souffrance des pauvres étudiants, n’est-ce pas de la pure Mafia. Le Dr. AHMED DJIDDA MAHAMAT est devenu un véritable MAFIEUX. Ne le laissons jamais appliquer ce projet diabolique. L’Université de N’Djaména sera ingouvernable pour son dauphin ABBA DANNA le dictateur. A bon entendeur salut !

 

MAHAMAT BERNARD