Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

milttchadien.jpgLes malheurs du Tchad viennent de son armée. Une armée qui n’a jamais eu en son sein des intellectuels, des hommes conscients et soucieux de la protection et de la sécurité de son peuple. L’armée tchadienne est un  refuge de grands barbares assoiffés de sang, de vampires tuant systématiquement l’avenir du Tchad. De Tombalbaye à Deby, les généraux ne sont que des ignares, une bande de voleurs de bœufs amassés au sommet de l’Etat. Aucun  général ne peut vous dire ce que c’est que l’Etat, sinon les lisières de sa maison. Il n’y a jamais eu un Etat comme le Tchad où l’on est né général. Il suffit de voir le parcours de ceux qui sont généraux aujourd’hui. Et ils détiennent les reines du pouvoir. Quelle honte ! Ils sont généraux pour avoir décimé des populations inoffensives, pour avoir commis des crimes odieux, des massacres, pour avoir fait ou tenté de disparaître des opposants intellectuels, honnêtes, soucieux de la chose publique. L’armée au Tchad tue sa population par vengeance. Comme elle n’est jamais instruite et éduquée, il faut systématiquement obliger le reste des Tchadiens à vivre dans l’ignorance. Sa  seule formule ; c’est tuer, et tuer encore puisqu’elle ne rend compte à personne.

Je crois que c’est une erreur monumentale de croire qu’être soldat, c’est prendre une arme et tirer sur le civil désarmé, inoffensif, fragile et lui dérober le peu qu’il a. L’armée tchadienne est entrainée à tuer systématiquement son peuple. D’ailleurs elle ne sait pas ce que signifie pour elle le peuple tchadien.

Les enfants naissent soldats dans beaucoup de familles. La plupart ne connait jamais le chemin de l’école. Ils apprennent très tôt comment disposer des biens par la force des armes, par la rapine, par la tuerie.  Ce sont ces enfants là qui nous dirigent aujourd’hui.  Ils transmettent les mêmes pratiques à leurs descendants : voler, tuer, arracher.

Que faire ? Comment humaniser ces familles barbares qui sont notre armée?

Je pense sincèrement qu’il faut créer une école spéciale pour instruire et éduquer notre armée, lui apprendre les valeurs humaines, le savoir vivre. C’est le rôle des conseillers de ceux qui nous dirigent aujourd’hui. Les conseillers doivent les aider et leur faire comprendre qu’il n’y a jamais eu un âge limite pour s’instruire et être éduqué. Il faut organiser les cours de civisme pour le sommet de l’Etat. C’est une perspective à long terme à atteindre. Mais, c’est le prix à payer pour que les générations à venir puissent être à mesure de définir aisément le concept « paix».  Si cet objectif est atteint, l’enfant tchadien saura comment dessiner  une maison, une route, un arbre, une chose symbolisant la paix, la joie en lieu et place de la gâchette d’une arme.

TMM