Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Valeurs morales chez lez Zakawa

Chers Macblogistes,

J’ai une préoccupation portant sur les valeurs morales chez les Zakawa. Je souhaiterais en connaître quelques unes si jamais il en existe une chez les Zakawa.

En examinant les valeurs morales dans de nombreuses communautés ou sociétés au Tchad, j’ai constaté que les valeurs morales qui y existent sont entre autres :

-          Amour du prochain,

-          Ne pas tuer,

-          Ne pas voler,

-          Etre juste ;

-          Etre équitable,

-          Etc.

Chez les Zakawa, je n’en ai point trouvé, sinon le contraire des valeurs morales existant dans d’autres communautés ou sociétés. J’ai également constaté qu’il y a une référence au spirituel dans ces communautés ou sociétés au Tchad. Chez les Zakawa, j’ai observé qu’il y a une absence totale de valeurs morales, aucune référence au spirituel. J’ai été écœuré de voir un rapprochement de la vie Zakawa et de la vie animale, c’est-à-dire l’instinct prédomine la raison ; et pourtant les Zakawa ont une morphologie humaine.  

Je porte à votre connaissance ces préoccupations pour une expérience banale suivante : un jeune Zakawa a amené chez lui un soi-disant ami (qui n’est pas évidemment Zakawa). Tout s’était bien passé en absence de ses frères. Lorsque ceux-ci étaient arrivés, le soi-disant ami a été physiquement violenté, maltraité en présence du jeune Zakawa. Ce dernier déclarait ne l’avoir jamais vu et connu.

Après cette expérience, un autre jeune Zakawa a fait savoir  à un groupe de jeunes élèves de notre quartier qu’il ne faut jamais accepter une invitation d’un Zakawa à domicile. Une fois que l’on est, en tant qu’étranger, dans la maison d’un Zakawa, l’instinct de tuer se manifeste chez lui.

Je ne souhaite pas vous relater d’autres expériences malheureuses de mon quartier causées par les Zakawa.

Je souhaiterais avoir vos points de vue objectivement et proposez de pistes d’humanisation des Zakawa, car le Tchad est invivable. Nous sommes étouffés à N’djaména. Libérez-nous de ces Zakawa.

 

TMM