Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

bachir.jpgHier sur Rfi,  Ahmat Bachir, ministre tchadien de l’intérieur , soutenait que M.Innocent Ebodé, rédacteur en chef du journal La Voix, enlevé  dimanche à 10 heures, au vu et au su de ses collègues de travail  devant son domicile à Moursal par les agents  relevant  de son département de tutelle en l’occurrence les services de renseignements généraux, serait dans la ville  de Kousseri, limitrophe du Tchad.


Or aujourd’hui, l’alerte sms parvenue ce soir à 19heures 46 minutes  sur notre portable de Ndjaména, donne une version contraire.


En effet,  le conseil d’administration de l’hebdomadaire  La Voix,  a mandaté Mme Ebodé  et  un  membre de la rédaction de se rendre à Kousserie,  vérifier la véracité de  l’information, livrée par le ministre tchadien de l’intérieur à savoir : si  M. Innocent serait à Kousseri.


Les deux émissaires du CA, rentrent bredouille à Ndjaména, sans avoir les traces du rédacteur en chef kidnappé et  dont personne n’a des nouvelles de lui depuis 48heures.


Cette situation réveille nos vieux réflexes que le pouvoir de Ndjaména n’a jamais rompu avec les pratiques d’arrestations extrajudiciaires et d’enlèvements arbitraires, qui  ont caractérisé  les régimes politiques successifs,  ayant régné dans la négation absolue des libertés fondamentales, reconnues à tous par les conventions internationales signées et ratifiées par notre pays.


Les Tchadiens  y compris les étrangers  résidants chez nous, vivent désormais  avec la peur aux ventres.


Au Tchad, l’exercice de la profession de journaliste est devenu difficile et suscite une réelle inquiétude chez ceux qui en ont fait leur métier.


Dans ce pays, la démocratie peut-elle s’instaurer,  réellement  ou non, en corrélation avec la liberté de la presse et d’expression ?


Makaila Nguebla