Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
 
 
OBJET : INDIGNATION DES VICTIMES SUITE A LA SORTIE DES CONSEILS DE MONSIEUR HISSENE HABRE ET NON AU DENI DE JUSTICE
 
 
Au lendemain de l’inculpation de Hissène HABRE pour Crimes contre l’Humanité,  Crimes de Guerre et  Crimes de torture et son placement sous mandat dépôt, les milliers de victimes se remettent de leurs émotions après 23 ans d’abnégation  sans faille et d’obstination quant à la réalisation d’un droit inaliénable : celui de voir leur cause entendue par un tribunal et ce grâce à deux mécanismes que l’humanité s’est dotée  dans sa croisade contre l’impunité sous toutes ses formes :
*      L’imprescriptibilité des crimes les plus graves ;
*      Le mécanisme de la Compétence Universelle.
 
Pourtant aussi soulagées soient-elles, les victimes sont de nouveau meurtries par la propension outrancière à la victimisation aujourd’hui savamment orchestrée par les avocats de Hissène HABRE.
 
-          En quoi la vie, la dignité et la liberté de Hissène seraient plus importantes que celles des 40 000 victimes réunies ?
-          Ne doit-on pas se convaincre que devant tant de charges compromettantes et circonstanciées seule l’innocence judiciaire proclamée à l’issue d’un débat judiciaire contradictoire et loyal est glorieuse et libératoire et non d’eternels artifices et jeux d’échecs destinés à faire obstacle ad vitam eternam à la tenue d’un procès ?
 
Aussi les victimes en appellent à un débat judiciaire chevaleresque qui implique la courtoisie et le respect mutuel pour la manifestation de la vérité et rien que la vérité.
 
Elles réitèrent leurs exigences d’un procès juste et équitable dans le respect absolu de la présomption d’innocence et des droits de la défense en vue d’un procès exemplaire au seul bénéfice d’une Afrique débarrassée de ses démons et réconciliée avec elle-même.
 
 
Fait à Dakar, le 03 Juillet 2013
 
 
MAITRE ASSANE DIOMA NDIAYE
Le coordonnateur des avocats  Sénégalais des Victimes