Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

deby 22Il est atterrant et bouleversant de voir de plus en plus les médias internationaux accordés un large espace dans leurs diffusions d’informations sur le Tchad, avec comme focus d’actualités se rapportant aux activités d’Idriss Deby.

Ces médias nous semblent se substituer à la presse tchadienne acquise à la cause du régime en place.

Pour nous, il est effrayant d’apprendre qu’un prix de meilleur président d’Afrique soit décerné par le Tabloïd nigérian Desert Harld à un dirigeant comme  Idriss Deby dont les mains sont souillées de sang   dans un contexte sociopolitique globalement instable au Tchad où la paix sociale est à rechercher par tous les segments de la société tchadienne, otage d’un régime criminel.

Ce prix attribué à Idriss Deby est une supercherie grossière et scandaleuse, fruit des négociations et des conciliabules pour endormir l’opinion publique nationale et internationale et permettre à ce tyran hors paire en Afrique de régner à vie sur le Tchad.

Il est inadmissible pour les Tchadiens en général et le public international en particulier d’avaler cette distinction accordée à Idriss Deby par un Desert Harld, lorsque nous savons bien que le Nigéria, grand pays d’Afrique, est connu universellement comme un Etat corrompu où coexistent toutes les formes de mafia internationale.

En Afrique noire, Idriss Deby ne peut être classé comme meilleur président devant d’autres chefs d’Etat africains qui contribuent à l’essor socio-économique de leurs pays sans tapage médiatique.

Par ailleurs, il est à signaler que  le régime d’Idriss Deby brille par une répression sanglante, un déficit démocratique criard, une instabilité politique sans issue, une gestion économique opaque, des violations massives des droits élémentaires des citoyens.

Ce tableau sombre et triste témoigne la désolation du peuple tchadien sous le régime d’Idriss Deby.

Les routes et les infrastructures ne peuvent être des indices de développement, lors que nous voyons d’autres réalisations et initiatives entreprises sous d’autres cieux.

L’affaire de l’opposant Ibni Oumar Mahamat Saleh, leader du Parti pour les Libertés et le Développement (PLD), disparu depuis 2008 et dont Idriss Deby nie la responsabilité de son régime,est une initiative du parlement français qui a pris deux résolutions pour demander à l’exécutif français de s’engager dans ce dossier et contraindre le régime Deby d’ouvrir l’enquête aux experts internationaux. Sans cette initiative du parlement français, Idriss Deby n’aurait fléchi.

Nous contestons ce prix décerné à Idriss Deby par le Tabloïd nigérian Desert Harld et estimons que c’est une insulte grave et attentatoire au peuple tchadien meurtri par la cruauté d’un régime répressif et anti-démocratique.

Makaila Nguebla