Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

1301566980-tchad

Les trois candidats de l’opposition  à l’élection présidentielle du lundi 25 avril 2011, Wadal Abdelkader Kamougué, Ngarledji Yorongar et Saleh Kebzabo ont animé conjointement  une conférence de Presse à la Maison des Médias, sise au quartier Moursal ce lundi 19 avril 2011.


A quelques  jours du scrutin présidentiel du  25 avril 2011, les trois candidats de l’opposition  ont tenu à informer l’opinion nationale et internationale sur les développements de la  situation politique, liés à leur retrait de la course à la présidentielle.

Ngarlédji  Yorongar, Wadal Abdelkader Kamougué et Saleh Kebzabo  ont fustigé  l’interdiction qui leur a été signifiée par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, d’entreprendre une tournée de sensibilisation à l’intérieur du pays pour appeler au boycott massif de la mascarade électorale en cours. «  Nous avions prévu une descente à Abéché et quelques villes du Nord du pays  et une autre vers le sud du  pays.

 

Cela nous a été signifiés dans une lettre adressée au chef du gouvernement.  A notre grande surprise, il nous ait formellement interdit d’effectuer cette tournée là », a  expliqué Saleh Kebzabo, l’un des trois candidats.


Les trois opposants affirment avoir écrit au Président de la République pour lui fournir des arguties juridiques, et l’amener ainsi à surseoir à cette élection présidentielle. « Cette élection est illégale. Il vous souviendra que Idriss Déby s’est auto proclamé sultan du  Dar Billia fin 2010. Cette auto proclamation s’est faite à l’encontre de la loi. Soit il démissionne de ses fonctions de chef de l’état, soit il démissionne de la tête du sultanat du Dar Billia », a indiqué NGarledji  Yorongar.

 

Idriss Déby sait qu’i lest impopulaire, et nous appelons les populations  à boycotter  massivement l’élection du  25 avril. Nous espérons que le candidat-Président entendra raison et il acceptera de discuter avec nous. Auquel cas, ce sera à ses risques et périls.

 
Les trois opposants donnent rendez-vous à leurs militants et sympathisants  de N’Djaména sous peu pour un meeting populaire avec pour leitmotiv, le boycott de l’élection  présidentielle du  25 avril 2011.

  

Correspondant du blog de makaila