Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 fk

L'ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, en fuite, "évitera" de franchir la frontière tchadienne, en raison de la présence militaire française dans le pays, a déclaré un haut responsable du ministère des Affaires étrangères à l'AFP jeudi.
 

Interrogé sur la position du Tchad si M. Kadhafi demandait l'asile, ce haut responsable qui a souhaité rester anonyme a estimé: "Ce qui est sûr, c'est que Kadhafi lui même évitera le Tchad à cause de la présence de l'armée française au Tchad, donc ce n'est pas évident qu'il vienne au Tchad" qui partage une frontière désertique et montagneuse de plus de 850 kilomètres avec la Libye.

Dans le cadre de l'opération Epervier lancée en 1986 au Tchad, la France dispose de 780 hommes à N'Djamena, 140 dans l'est du pays à Abéché, et d'une vingtaine dans le nord à Faya, situé à un peu plus de 400 kilomètres au sud de la frontière libyenne.

"Il n'y a pas, à ma connaissance, de contact entre Kadhafi et le président (tchadien Idriss) Deby (Itno)", a ajouté la source aux Affaires étrangères.

Les deux hommes entretenaient d'excellentes relations, mais le 24 août le Tchad a reconnu le Conseil national de transition (CNT) comme "seule autorité légitime" du peuple libyen.

Le département d'Etat américain a exhorté mercredi les pays de la région à ne pas accueillir des Libyens recherchés. En plus du Niger, les Etats-Unis, "sont en contact avec le Mali, la Mauritanie, le Tchad et le Burkina Faso afin de souligner l'importance du respect des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et de la sécurisation des frontières", a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine Victoria Nuland.

Washington "appelle tous ces pays à faire tous les efforts possibles pour contrôler leurs frontières, arrêter tout responsable du régime Kadhafi, saisir (les marchandises) de contrebande et les armes illégales (...), ainsi que les biens qui pourraient appartenir au peuple libyen", a ajouté Mme Nuland.

Selon une source militaire tchadienne, les forces armées tchadiennes et soudanaises sont en état d'"alerte maximum" après le passage à la frontière tchadienne en direction de la frontière du Soudan de rebelles soudanais ayant combattu en Libye où ils ont récupéré "beaucoup d'armement".

Source:  http://www.afreekelection.com