Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 images-copie-26.jpegLa prière que vous allez lire est écrite sur le modèle de celle prononcée par le Pasteur américain Joe Wright devant le Sénat du Kansas le 23 janvier 1996, lorsque celui-ci lui a demandé de dire une prière d’ouverture de leur session. Tout le monde s’attendait à une prière ordinaire… mais surprise !
Au Tchad, le 28 novembre marque la journée de la proclamation de la République, mais c’est aussi une journée de prière collective décrétée par le Président Idriss Déby au cours de laquelle  les croyants de toutes les confessions prient pour la paix au Tchad. Une foule immense s’était rassemblée au Palais du 15 Janvier. Membres du Gouvernement, corps diplomatiques, députés, présidents des grandes institutions, étaient tous présents, confortablement assis derrière le Chef de l’Etat. Sur une aile de la grande salle, étaient assis les religieux : imams, évêques, pasteurs, leurs collaborateurs, et les chorales.
C’est alors que le maître des cérémonies demanda à l’un des hommes de Dieu de prononcer une prière d’ouverture. L’un des pasteurs se leva pour égrener la prière suivante, sous la retransmission en direct de la Télé-Tchad et de Radio-Tchad:
Seigneur,
 
Nous venons vers toi aujourd'hui pour te demander pardon et pour te demander de nous guider.
 
Nous savons que ta Parole nous dit: « Malheur à ceux qui appellent bien ce qui est mal » et c'est exactement ce que notre Gouvernement  fait.
 
Nous avons accueillis un certain 1er décembre des libérateurs autoproclamés qui ont paraphrasé ta Parole dans le livre des Actes au chapitre 3, verset 6, en nous disant qu’ils ne nous apportaient « ni or ni argent, mais rien que la liberté ». On les croyait inspirés de ta Parole. Mais ils ont tenu ces propos pour mieux nous dominer en fin de compte.
 
Nous faisons manger la plupart des opposants politiques à notre table et avons appelé cela « Démocratie Consensuelle et Participative » ;
 
Nous avons créé un cadre pour mieux phagocyter la CPDC et avons appelé cela « Accords du 13 août » ;
 
Nous nous sommes détournés de la souffrance du peuple pendant notre troisième mandat que nous avons pourtant surnommé « Quinquennat du Social » ;
 
Nous continuons de tromper le peuple sous notre mandat actuel, le quatrième, que nous avons placé sous le signe de la « Renaissance » ;
 
Nous avons fait signer au syndicat des travailleurs un Protocole d’Accord que nous torpillons volontairement, et nous avons appelé cela « Trêve sociale » ;
 
Nous avons fermé les yeux sur les détournements illicites et considérons cela comme une «  Ascension sociale » des nouveaux riches ;
 
Nous avons créé une fausse brigade anti-détournement que nous avons nommée « COBRA » pour traquer les petits voleurs de deniers publics dans nos provinces, tout en évitant soigneusement de nous attaquer aux voleurs multimilliardaires de la capitale ;
 
Nous envoyons des Députés et des Ministres en prison sans preuves de culpabilité, et nous appelons cela « Justice » ;
 
Nous avons ramenés tous les rebelles au bercail avant de les éliminer physiquement un à un, et avons appelé cela « Main tendue du Président »;
 
Nous nommons aux hautes fonctions de l’Etat les grands voleurs et bandits fraîchement sortis de prison et nous appelons cela « Promotion » ;
 
Nous avions réservé dans les comptes offshore 1% des revenus pétroliers pour les « Générations futures », et puis nous les avons transférés dans nos poches pour les « Générations présentes » ;
 
Nous favorisons le recrutement et l’intégration à la Fonction Publique des cancres et des analphabètes sur la seule base de leur appartenance régionale, et nous appelons cela « Géopolitique » ;
 
Nous pratiquons le népotisme en nous plaçant nos fils, frères, sœurs, cousins, et neveux dans la haute sphère de l’Etat, et nous appelons cela « Gouvernance » ;
 
Nous plaçons également tous nos proches à la tête des grandes sociétés, et nous appelons cela « Bonne gestion » ;
 
Nous nommons des personnes incompétentes, des jeunes inexpérimentés, et des comédiens aux postes ministériels, et nous appelons cela « Gouvernement de technocrates » ;
 
Nous avons une armée clanique composée d’analphabètes depuis les hommes de troupe jusqu’aux officiers supérieurs, et nous l’appelons « Armée Nationale » ;
 
On dit de notre armée qu’elle est une « Pyramide inversée » parce qu’elle compte plus de généraux que de soldats ;
 
Nous avons initié plusieurs projets mirages que nous appelons « Grands Travaux Présidentiels » ;
 
Nous avons déguerpi et exproprié de pauvres citoyens sous le prétexte de réaliser à la place de leurs parcelles des « Travaux d’intérêt public », et nous avons réattribué leurs lots à nos proches bien nantis ;
 
Nous avons détruit l’environnement en coupant les arbres ombrageux de la capitale pour mieux voir venir les rebelles envahisseurs et avons planté d’hypothétiques arbustes qui ne survivront peut-être jamais, et nous avons appelé cela « Ceinture Verte de Gaoui » ;
 
Nous trichons aux élections présidentielles, législatives, et communales, et nous les proclamons toutes « transparentes ».

Ô Dieu, sonde notre cœur; purifie-nous et libère-nous de nos péchés. Je te le demande au nom de ton fils Jésus-Christ, notre vivant Sauveur. Amen!
La réaction fût immédiate. Le Groupe Parlementaire MPS a quitté la salle durant la prière. Le Premier Ministre Nadingar a qualifié cette prière de «message d'intolérance ». Ahmat Bâchir a ordonné que le Pasteur soit menotté et envoyé illico presto au bagne de Moussoro manu-militari. Fadoul Sabre a suggéré au Chef de l’Etat d’abolir immédiatement la journée de prière du 28 novembre. Hassan Sylla Bakary a interdit aux média la traduction en langues locales et la rediffusion de cette prière.
 
C’est une prière qui dérange sans doute... mais qui fait réfléchir.
 rombailaou@yahoo.fr