Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 Hôpital Mère-Enfant de Ndjamena hanté et toujours plus de décès?

   Une rumeur court les rues de Ndjamena et de nombreuses femmes tchadienne refusent d'aller accoucher à l'Hôpital Mère-Enfant de N'Djamena. La raison est simple, empirique sinon superstitieuse car selon les tchadiennes en grossesse et leurs entourages, une vieille femme dééguerpie de Gardolé hanterait l'hôpital. Dès qu'une femme y accouche, alors soit elle soit son bébé doit mourir et très souvent ce sont les deux qui meurent. En Afrique, tout est possible mais pourquoi les responsables de l'Hôpital ne sensibilisent-ils pas les femmes pour ôter de leurs esprit cette croyance qui a trop duré?
   Pourtant la réalité, celle-là cartésienne, est ailleurs: une hygiène défectueuse est à l'origine des mauvaises pratiques d'accouchement. Du sang pourri, des plancentas en putréfactions sont gardés dans les poubelles des salles d'accouchement.
Des odeurs désagréables empestent le lieu. Des microbes manuportés ou portés par les mouches infestent le milieu. Il en va de soi que les morts par affections nosacomiales sont inévitables lorsque l'hygiène est défectueuse. Par ailleurs les eaux usées, souillées de lochies et autres leucorrhées fétides, stagnent au sein des salles. 
   Cet hôpital si généreusement parrainé par la première dame Hinda Deby Itno est entrain de tirer un triste renom par la négligence des services d'hygiène défaillants. Les personnels sont peu outillés en pratiques usuelles d'hygiène. Les négligences sont énormes et occasionnent des décès évitables. Les populations doivent se purifier l'esprit et demander une médecine de qualité, avec respect des règles elementaires de l'hygiène en milieu hospitaliers.

     Confidentiel: Dr A. H.